WhatsApp atteint les deux milliards d'utilisateurs après que Mark Zuckerberg ait rejeté l'idée de le vendre avec Instagram en septembre dernier

WhatsApp avec plus de deux milliards d'utilisateurs dans le monde confirme le haut degré de sécurité de son application

WhatsApp atteint les deux milliards d'utilisateurs après que Mark Zuckerberg ait rejeté l'idée de le vendre avec Instagram en septembre dernier

Deux milliars d'utilisateurs dans le monde : le succès phénoménal de la messagerie WhatsApp, appartenant à Facebook ne se dément pas mais pose la question de la protection des données privées et de la lutte contre la désinformation.

Lancée en 2011 et rachetée par FaceBook en 2014,  WhatsApp il y a quelques mois encore revendiquait 1,5 milliard d'usagers, La maison mère Facebook annonce qu'elle compte aujourd'hui plus de 2,5 milliards d'utilisateurs dans le monde. "Nous ne ferons aucun compromis sur la sécurité car cela pourrait exposer les gens à des dangers" a assuré  WhattsApp.

Cette dernière, tout comme le réseau au complet se doit de rassurer après une série de scandales qui ont détérioré son image en matière de protection des informations personnelles.

WhatsApp sécurité

WhatsApp a reconnu et admis en mai 2019 avoir été infectée par un logiciel espion donnant accès au contenu des smartphones. Une plainte a été déposée à l'automne 2019 contre NSO Group, une société Israélienne spécialisée dans les logiciels espions et accusée d'aider des gouvernements du Moyen-Orient et du Mexique, à surveiller des militants et journalistes.

Celle-ci a démenti cette information, mais pour le moment le doute reste entier, faute de conclusions de l'enquête  Aujourd'hui, nous restons déterminés à aider à connecter les gens de manière privée et à protéger la communication personnelle de plus de deux milliards d'utilisateurs partout dans le monde, souligne WhattsApp.

Son succès repose sur sa facilité d'utilisation pour envoyer des messages instantanés écrits ou vocaux  ainsi que des appels vidéos à une ou plusieurs personnes."Les messages sont uniquement conservés sur votre téléphone et personne ne peut ni les lire ou écouter vos appels, même pas nous", a assuré WhatsApp.

A LIRE: Facebook et Google: modèle économique menace les «droits de l'homme»

WhatsApp sécurité au max

Partage des infos bridé

WhatsApp est accusé depuis longtemps de favoriser la propagation de fausses nouvelles aboutissant dans certains cas à des tragédies. En 2018, en Inde, de fausses informations sur des kidnappings d'enfants avaient provoqué des émeutes et des lynchages.

Elle a en outre bridé la fonctionnalité de "partage" pour éviter de retransmettre en masse de fausses informations. Mais c'est précisément le caractère privé des messages qui rend techniquement très difficile de stopper la diffusion de fausses nouvelles.

Mark Zuckerberg a rejeté en septembre l'idée de vendre Insragram et WhatsApp afin de répondre aux préocupations des utilisateurs et qui pèse sur le géant Facebook.

Articles sponsorisés:

Partager Leenkus

Partager Facebook