Voici à quoi ressemblera le monde en 2030

Voici à quoi ressemblera notre monde en 2030 tant au niveau économique que social,. Des experts ont fait des études et des prédictions plausibles pour la prochaine décennie

Voici à quoi ressemblera le monde en 2030

Dans 10 ans, nous atteindrons l’année symbolique de 2030. Des experts ont imaginé à quoi ressemblera notre monde cette année-là. Voici quelques prédictions. 

Prédire l’avenir n’est chose facile. L’élection de Donald Trump par exemple et le vote en faveur du Brexit en sont deux preuves puisque personne n’aurait prédit que de tels évènements puissent arriver.

Malgré tout, il est tout de même possible d’imaginer à quoi ressemblera le monde d’ici la prochaine décennie, au niveau économique ou social. 

Des experts du *Global Futur Councils* ont fait leur prédiction les plus plausibles possible pour 2030. et en voici les 10 points principaux.

Shopping

Shopping

"Je ne possède rien. Je ne possède pas de voiture. Je ne possède pas de maison. Je ne possède aucun appareil ni aucun vêtement" déclarait déjà la député danoise Ida Auken en 2016.

En effet, les experts pensent que dans 10 ans, le shopping n’existera plus. Selon eux, dès que quelqu’un aura besoin de quelque chose, il l’empruntera.

En fait cela existe déjà aujourd’hui de façon moins poussée puisqu’il est possible d’emprunter une voiture très facilement avec *Autolib’* à Paris par exemple ou *Cambio* en Belgique.

Si cela est tout à fait possible et envisageable dans les grandes villes, c'est beaucoup plus difficile à mettre en oeuvre dans les zones rurales. La société serait alors véritablement coupée en deux.

Taux et prix du carbone en 2030 

Le carbone 

En 2017, la Chine a lancé un marché du carbone pour lutter contre le réchauffement climatique La Chine étant le numéro 1 des émissions de carbone. Le principe est de fixer un plafond annuel d’émissions aux différentes industries.

Celles qui le dépassent peuvent alors acheter des quotas supplémentaires à celles qui ne l’ont pas atteint. Le but étant donc de pénaliser les plus gros pollueurs. 

Alors, en imaginant que ce système se développe encore plus, les chercheurs imaginent que d’ici 2030, un prix fixe du carbone sera établi. En plus de ça, il est très probable qu’on fasse encore plus la promotion des énergies renouvelables au détriment des énergies fossiles.

D’ailleurs, les chercheurs estiment qu’un énorme marché de panneaux solaires bons marchés va se construire en Europe puisque le prix des énergies vertes va considérablement baisser. 

Le pouvoir des Etats-Unis en 2030

Le pouvoir des États-Unis en baisse

Beaucoup d’analystes et observateurs sont d’accord sur un point: l’année 2030 marquera le déclin de l’Occident et la fin de l’hégémonie américaine.

Tout benefice pour la Chine qui va petit à petit s’imposer comme la plus grande puissance mondiale. D’autres pays voudront s’imposer dans le bal des grandes puissances mondiales comme l’Inde, le Brésil ou l’Afrique du Sud.

Pour se rendre compte des changements à venir, la CIA donne quelques chiffres: la part des pays occidentaux dans l’économie mondiale passera de 56% aujourd’hui à 25% en 2030.

C’est énorme et cela est dû au fait que les États-Unis et leurs alliés n’auront plus les moyens financiers pour remplir le rôle de  gendarmes du monde .

Moins d' hôpitaux en 2030

Moins d’hôpitaux 

Selon Melanie Walker, médecin et conseillère pour la Banque mondiale, le développement de la technologie va sonner le glas des hôpitaux. En tout cas, les établissement médicaux ne seront pas aussi importants qu’à l’heure actuelle.

Voici quelques exemples: les voitures autonomes permettront d’éviter beaucoup d’accidents, ce qui implique moins de boulot pour le personnel des hôpitaux.

Ou alors, les maladies seront traitables beaucoup plus facilement grâce à une technologie bien plus pointue. De plus, la médecine préventive et personnalisée va encore plus se développer. 

Il faut également prendre en compte le développement des imprimantes 3D qui seront sans doute en mesure de créer des organes artificiels qui nécessiteront moins d’entretien et de contrôle que de véritables organes.

Moins de viande en 2030

Moins de viande

Sur ce point, les avis divergent. Le groupe de chercheur de cette étude, notamment Tim Benton, professeur d’écologie des populations à l’université de Leeds, pense que la viande deviendra d’ici 2030 un plat de luxe et non plus un aliment de base de notre cuisine.

On le remarque déjà aujourd’hui avec la multiplications des personnes végétariennes ou vegans. Dans cette hypothèse, ce serait une bonne chose pour l’environnement mais toute l’organisation du secteur agricole devrait être revue. 

Par contre, du côté de la CIA, on ne voit pas la chose du même oeil. Selon l’administration américaine, 60% de la population mondiale vivra en ville en 2030. De plus, la classe moyenne deviendra la classe sociale dominante avec plus de 3 milliards de personnes contre 1 milliard actuellement.

Cela aura pour conséquence de révolutionner les habitudes culinaires en général: on mangera bien plus de viande selon la CIA. Qui dit plus de viande, dit plus de pollution et plus de consommation d’eau pour nourrir les bêtes. 

Mais en cherchant un peu, on se rend qu’il existe une troisième hypothèse à propos de la viande et de l’alimentation en général. En effet, des entreprises comme Beyond Meat et Memphis Meats perfectionnent des protéines sans souffrance animale.

Il s’agira donc de protéines artificielles créées de toute pièce qui pourront remplacer toute la viande que nous mangeons. Exit donc le cholestérol au profit de bons acides gras oméga 3.

PDG Syriens en 2030

Les Syriens 

En 2030, les jeunes réfugiés syriens d’aujourd’hui seront dans la fleur de l’âge. Ils auront suivi leur scolarité en Europe et auront un niveau atteint leur majorité à l’aube de 2030.

Il est donc normal qu’on retrouve des plus en plus d’ex-réfugiés syriens à la tête de grosses entreprises ou à des postes importants.

Ce phénomène continuera pendant des dizaines et des dizaines d’années puisqu’on estime qu’un milliard de personne seront contraintes d’émigrer à cause du réchauffement climatique.

Il faudra donc encore plus mettre l’accent sur l’intégration sociales des immigrés et réfugiés.

Coloniser Mars en 2030

Planète Mars

Beaucoup de gens en rêvent: explorer l’espace et coloniser d’autres planètes. C’est, entre autres, un des grands objectifs d’Elon Musk. Alors où en serons-nous en 2030?

Selon une scientifique de la NASA, nous serons en mesure de déplacer des humains vers Mars dans les années 2030.

Ce sera également l’occasion de confirmer l’existence de la vie extraterrestre et de permettre d’expliquer et de mieux comprendre tout un tas de phénomènes terrestres.

Écrans des téléviseurs en 2030

Fin des écrans

Toujours du côté de la technologie, il est bien possible que l’on dise adieu à nos écrans d’ici 2030. En effet, la technologie Light Field Display sera sans doute au point dans 18 ans. En quoi cela consiste?

Il s’agit en fait de projeter des images en 4 dimensions directement sur nos rétines à partir d’un point de focalisation.

Le tout en étant aussi discret qu’une paire de lunettes de soleil. Petit à petit, cette technologique risque bien de remplacer télévisions, ordinateurs, tablettes et téléphones. C’est donc tout le secteur de l’électronique qui va devoir se réinvente.

La génétique en 2030

Les avancées génétiques 

En 2030, l’Homme sera capable de beaucoup mieux manipuler les gênes. Et cela implique beaucoup de choses. Peut-être qu’en 2030 tu auras un tigre génétiquement modifié à la maison qui fera la même taille d’un chat.

Actuellement, les manipulations génétiques sur l’être humain sont interdites mais il n’est pas exclu que cela change à l’avenir ou que des laboratoires clandestins lancent le business illégal de la manipulation génétique

Le but? Éliminer des troubles génétiques dans une famille et ainsi donner un avantage héréditaire aux enfants, que ce soit à l’école ou dans la vie en générale. Conséquences: encore plus de criminalité et une possible traite des êtres humains. 

Vision du futur

Vision perçante 

Aujourd’hui, il est déjà possible de se faire opérer au laser pour améliorer sa vue, cela s’appelle la technologie LASIK. D’ici 2030, il sera sans doute possible d’encore faire mieux.

Par exemple en ajoutant des lentilles zoom infrarouge qui permettront d’atteindre une vision de 20/1, plus perçante que les rapaces donc.

Si il existe déjà des appareils portatifs capables de détecter le nord magnétique et d’offrir une capacité semblable à celle du SONAR, ce sera encore plus poussé en 2030. On aura sans doute une assistante virtuelle permanente, une sorte de Siri en bien plus développé.