Rachida Dati craque : en larmes, elle évoque les violences policières

Rachida Dati émue, elle craque et fond en larmes en direct sur Canal Plus. L'ex ministre de la Justice s'exprime sur les violences policières en France et dans le monde suite à la mort de George Floyd

Rachida Dati craque : en larmes, elle évoque les violences policières

Interrogée sur le racisme en France et dans le monde, Rachida Dati a fondu en larmes en direct sur le plateau de l'émission *Clique* présenté par Mouloud Achour sur Canal Plus.

L'ancienne Garde des Sceaux excessivement émue, a littéralement craqué et n'a pas pu contenir son émotion.

Rahida Dati fond en larmes

Violences policières

Rachida était invitée en tant qu'ex ministre de la Justice et elle répondait aux questions sur les manifestations anti-racistes qui ont lieu dans de très nombreuses villes de France. 

Pour évoquer les violences policières et le racisme, Rachida Dati revenait sur une affaire qui date de 15 ans. Il s'agissait de la mort de Bouna et Zyed, ces deux jeunes adolescents qui avaient tenté d'échapper à la police lors d'un contrôle en 2005.

Poursuivis par les policiers qui tentaient de les rattraper, les deux jeunes franchissaient un lieu interdit et mourraient électrocutés dans un transformateur.

Rachida Dati craque

Je me souviens

En tout début de l'émission Rachida Dati racontait : "On a reçu les familles. Je me souviens de cet entretien, j’y étais. Quand on a vu les parents, j’ai vu les miens".

"C’est moi qui ai souhaité qu’il y ait une ouverture d’information, car je souhaitais que ces parents puissent avoir une explication. Quand j’ai vu ces parents, je me suis dit : "Ça ne peut pas continuer". 

Rachida Dati : violences policières

Rachida Dati craque

Cela fait maintenant plus de deux semaines déjà que les Etats-Unis supportent d'énormes manifestations pour dénoncer la mort de George Floyd, interpellé par un policier et qui s'est terminée par ce drame filmé en direct et  d'une incroyable violence.

La vidéo de cette interpellation qui montre bien que George Floyd est maitrisé, alors que le policier continue de l'empêcher de respirer. "Je ne peux plus respirer" implorait le pauvre homme, "je ne peux plus respirer" répétait-il.

George Floyd finissait par mourir asphyxié. Rachida Dati raconte à lémission quelle a été marquée et choquée comme jamais et elle débute ainsi : 

Rachida Dati en larmes

Rachida Dati fond en larmes

"Quand j’ai vu George Floyd sous le genou de ce policier, j’ai pas pu finir la vidéo, parce que j’en ai vu des jeunes qui étaient interpellés et qui ne revenaient pas", déclare l’ancienne ministre de la Justice, qui tout à coup s'est mise à fondre en larmes".

"J’ai eu un choc. Quand il dit : "Je ne peux plus respirer", moi je l’ai entendu dans des cellules en garde à vue. Mais on ne peut pas le dire, si on le dit, on va dire : "Elle s’attaque à la République qui lui a tant donné". On ne peut pas taire ça".

Rachida Dati en larmes

Extrême émotion

Rachida Dati fut envahie d'une extrême émotion complètement incontrôlable, et l'ex ministre de la Justice ajoutait : "On est dans une société où si l’émotion déborde, si vous dites les choses, on dit que vous vous victimisez. Je ne suis pas une victime".

Rachida Dati, née le 27 novembre 1965 à Saint-Rémy en Saône-et-Loire, est une femme politique française.

Magistrate et conseillère de Nicolas Sarkozy, dont elle est porte-parole lors de la campagne pour l'élection présidentielle de 2007, elle est garde des Sceaux, ministre de la Justice au sein des gouvernements François Fillon I et II.

Rachida Dati, Agnès Buzyn, Anne Hidalgo

Ce qui en fait la première personnalité politique née de parents immigrés maghrébins à occuper un ministère régalien dans un gouvernement français.

Députée européenne de 2009 à 2019 et maire du 7e arrondissement de Paris depuis 2008, elle est tête de liste des Républicains aux élections municipales de 2020 à Paris.