Pierre Perret les Confinis ou les cons finis : sa nouvelle chanson

Pierre Perret sort une chanson sur YouTube intitulée "Les Confinis" qui colle a l'actualité du moment. L'artiste de 85 ans nous régale encore une fois avec ses textes enjoués en nous épinglant tous !

Pierre Perret les Confinis ou les cons finis : sa nouvelle chanson

Pierre Perret à l'âge 85 ans, n'a rien perdu de sa plume et de sa verve. Motivé par le confinement le chanteur a été inspiré par la situation actuelle et il se fend d'une chanson intitulée : Les Confinis.

Un petit extrait ? : "Ils nous ont tant confinés, puis déconfinés, puis reconfinés, qu'on redoutait d'être in fine, des cons finis"... A 85 ans, Pierre Perret envoie son texte sur youTube et ça fait mal ! 

Pierre Perret sa nouvelle chanson

Pleine d'ironie

Il a en effet écrit une chanson qui colle vraiment à l'actualité du moment, mais à la sauce Pierre Perret, c'est à dire pleine d'humour comme l'artiste sait si bien le faire.

L'artiste livre dans cette chanson, son regard plein d'ironie sur la crise sanitaire, le confinement, le déconfinement, les consignes gouvernementales, les soignants, les médecins etc.

Pierre Perret signe lui-même la musique et les paroles de cette chanson qui entrera à coup dans sa collection impressionnante de ses innombrables succès. Il est accompagné par les "Ogres de Barback", Thierry Roque et Guillaume Lopez.

Pierre Perret Les Confinis

"Ca me fout un peu les chocottes"

Déconfiné joyeux mais inquiet, l'auteur du "Zizi" et de "Ouvrez la cage aux oiseaux", avait confié ses craintes, aux "Grandes Gueules" sur RMC, le 27 avril dernier, Pierre Perret, avouait être très inquiet : 

"Tout le monde est impatient mais ce n'est pas sans risque. Je m'affole un peu à la perspective de ces vacances, mais imaginer les gens côte à côte sur les plages, ça me fout un peu les chocottes".

Pierre Perret Les Confinis sur YouTube

Ses craintes

L'auteur d'énormes tubes trouvait le temps long, mais ne cahait pas ses craintes et en parlant de son propre confinement il déclarait :

"Ça baigne, mais ça commence à être long. Je n'arrête pas, je bosse toujours, j'écris tous les jours. Je répète le récital que j'étais censé faire les 11 et 12 octobre à Pleyel.

Il ajoute : "Je n'en sais rien mais je continue à bosser. J'avais un bouquin qui devait sortir ce mois-ci mais il est toujours en attente".

Cette nouvelle chanson "Les Confinis" il la chantera pour sa prochaine tournée intitulée "Mes adieux provisoires", à la salle Pleyel en octobre prochain, avant d'entamer une nouvelle tournée dans toute la France, en Belgique et en Suisse.

Pierre Perret Les Confinis sa nouvelle chanson

L'argot

Son tout nouveau livre , intitulé "Aphorismes and Blues", sortira finalement le le 24 juin.

Pierre Perret, né le 9 juillet 1934 à Castelsarrasin dans le Tarn-et-Garonne. C'est un auteur-compositeur-interprète français.

Auteur jouant sur les mots et la musicalité de la langue française, Pierre Perret est un grand adepte de l’argot, qu'il emploie dans de nombreux textes.

L'interprète, dans un style apparemment naïf, voire enfantin, avec candeur et humanisme, pose nombre de questions pertinentes qu'il déclame avec un sourire malicieux.

Pierre Perret Les Confinis son nouveau titre

Populaire

Chanteur populaire et auteur reconnu, il s'illustre par un répertoire très varié,composé de chansons enfantines, comiques, grivoises, légères et pour certaines, très engagées.

En marge de la chanson, il a publié de nombreux ouvrages sur la langue française et plusieurs sur la gastronomie, qui est également une autre de ses grandes passions.

Le ton principal des chansons de Perret est enjoué, typique du music-hall. Certaines appartiennent également à la tradition des chansons dites paillardes. Il y traite differents sujets de société de manière directe et gaie. "Le Zizi" en est le meilleur exemple.

Cependant, outre ce ton gaillard, il compose également des chansons engagées : "Lilly", chanson anti-raciste,  "Y'a cinquante gosses dans l'escalier", évoquant la vie difficile en HLM,  "Ma nouvelle adresse", sur la vie des ouvriers, mais aussi, lyriques, comme "Blanche", ou poétiques, comme "Fillette, le bonheur c'est toujours pour demain".

Pierre Perret sa nouvelle chanson Les Confinis

Certaines d'entre elles ont été écrites sur un ton guilleret, telles :  "La bête est revenue", "Au nom de Dieu", "Dealer" ou encore "La mondialisation". Le thème satirique du "Tord boyau", sur les bouges et les gargotes, avait été précédemment mentionné dans "Félicie aussi" de Feranadel, et "l'Hôtel des Trois Canards" de Marie Bizet.

Sa nouvcelle création est dans la lignée du pur Pierre Perret, soyons certains qu'elle marquera les esprits pour très longtemps.