Paul McCartney en colère : le Beatles dit stop aux violences et au racisme

Paul McCartney pousse un coup de gueule, l'ex Beatles, très en colère et indigné, la star s’élève pour lutter contre les violences policières et le racisme.

Paul McCartney en colère : le Beatles dit stop aux violences et au racisme

Paul McCartney vient tout juste de prendre position afin de participer à la lutte contre le racisme et les violences. Il s'exprime sur ce sujet explosif.

La star des Beatles, se souvient qu'il y a près de 60 ans, il refusait de donner un concert avec les 4 quatres garçons dans le vent,(comme on les appelait à l'époque) pour des raisons qu'il évoque dans cet article.

Paul McCartney en soutien à George Floyd

Coup de gueule

Paul McCartney, s'engage lui aussi dans la lutte contre les violences raciales. Depuis la mort tragique de George Floyd, les manifestations se poursuivent aux Etats-Unis, et un peu partout dans le monde.

Le célèbre chanteur élève la voix et lance des appels pour que cessent toutes ces violences inadmissibles. Il ne faut plus jamais que cela se reproduise et Paul pousse un coup de gueule et un cri d'alarme :

Paul McCartney le Beatles en colère

Besoin de changement

"Alors que nous continuons à assister aux manifestations à travers le monde, je sais que beaucoup d'entre nous veulent savoir exactement ce que nous pouvons faire pour aider. Aucun de nous n'a toutes les réponses et il n'y a pas de solution miracle mais nous avons besoin de changement", a-t-il déclaré haut et fort sur les réseaux sociaux et dans les médias.

A lire : Les Beatles, Paul, Ringo, George et John, Il y a 50 ans ils se séparaient

Paul McCartney contre les violences policières

Scandalisé

"Nous devons tous travailler ensemble pour vaincre le racisme sous toutes ses formes. Nous devons en apprendre davantage, écouter davantage, parler davantage, nous éduquer et, surtout, agir", a-t-il encore déclaré tout en se souvenant d'un moment de sa carrière où il avait été confronté au racisme et qu'il avait décidé de dire "non".

Lire la suite sur la page suivante =>