Michel Fugain : pandémie, ses prédictions alarmistes sur le monde d'après

Michel Fugain livre ses prédictions très alarmistes et s'exprime sur la situation liée a l'épidémie de coronavirus et des conséquences de la crise sanitaire mondiale.

Michel Fugain : pandémie, ses prédictions alarmistes sur le monde d'après

Michel Fugain est confiné comme tous les citoyens Français. C'est de sa proptiété de Corse qu'il s'exprime en toute franchise en livrant son ressenti au sujet de l'épidémie de coronavirus Covid-19 et des catastrophes économiques engendrées par la crise sanitaire mondiale.

Il a accordé un entretien au 'Midi Libre' et ses propos concernant la situation actuelle ne sont pas de manière à nous rassurer tant ils sont alarmistes.

Michel Fugain : ses prédictions alarmiste sur la crise sanitaire mondiale

En évoquant les consèquences catastrophiques de cette crise sanitaire qui s'abat sur l'ensemble de la planète, Michel Fugain dans les pages de la rubrique 'Gardez le moral' du Midi Libre, le chanteur casse le moral à tous.

Auprès de son épouse Sandra, le chanteur arrive bien sûr à passer son temps. « Je ne me plains pas, déclare-t-il.

Le chanteur d’'Un beau roman, une belle histoire', ajoute : "J’ai un grand jardin, 6000m2, qui demande du travail. Alors je taille, je débroussaille, je tronçonne. C’est agréable, ça vide la tête". 

Michel Fugain : ses prédictions alarmiste sur la crise sanitaire mondiale

Effectivement le jardinage c'est une chose, mais il y a aussi la création qui tiendra toujours une énorme place dans sa vie : "Je fais aussi un peu de musique avec ma Bande à part " (son nouveau groupe), ajoute Michel Fugain.

"Un titre va se retrouver sur le net prochainement. C’est la première fois qu’on fait un truc sans être ensemble. Juste avant les mesures de confinement". 

Michel Fugain : ses prédictions alarmiste sur la crise sanitaire mondiale

Michel Fugain s’apprêtait d'ailleurs à organiser une tournée d’adieux avec sa Bande à part.

"Une vraie bande avec un état d’esprit familial", souligne l’artiste. "On se connaît par cœur. On voit la vie de la même manière". Par contre, concernant l'avenir Michel Fugain est vraiment très alarmiste.

Michel Fugain : ses prédictions alarmiste sur la crise sanitaire mondiale

Comme un film catastrophe

Michel Fugain avait vraiment envie de donner son opinion en ce qui concerne la crise très grâve, extrêmement catatastrophique et sans précédant que la France et l'humanité toute entière s'apprête à vivre.

Notre pays et le monde entier, une fois ilbérés du coronavirus seront dans un état lamentable et bien nombre d'entre nous serons dans des situations pratiquement inextricables et il déclare  "C’est surréaliste,  On en parlait dans les dîners en ville, mais c’est arrivé, on se retrouve dans un film catastrophe. La société d’après ne sera plus la même car des pays seront ruinés".

Michel Fugain : ses prédictions alarmiste sur la crise sanitaire mondiale

La mondialisation et les excès accumulés depuis des décennies poussent les nations dans un gouffre !

"La mondialisation vient quand même de prendre un grand coup dans la gueule", ajoute Michel Fugain. On voit qu’il y a beaucoup de chacun pour soi. La mondialisation est la mère de tous les malheurs, c’est une mauvaise option, une option capitaliste qui ne profite qu’à quelques seigneurs". Espérant s’en sortir au milieu de tout ça, le chanteur ne donne aucune clé pour autant.

Michel Fugain : ses prédictions alarmiste sur la crise sanitaire mondiale

"Il ne faut pas trop attendre des artistes, On est là pour accompagner, embellir, créer des émotions, de la chaleur".  Ses déclarations fond froid dans le dos. Esperons que Michel Fugain se trompe, mais ses déclarations sont tout de même assez lucides et réalistes.

Michel Fugain, né le12 mai 1942 à Grenoble est un chanteur, compositeur et interprète Français. Parmi d'autres projets, il est le fondateur du Big Bazar.

Michel Fugain

En 1964, inscrit au cours Furet avec son ami Michel Sardou, ce dernier lui annonce son intention de passer une audition chez Barclay. Tout comme Patrice Laffont, il lui révèle qu'il a déjà écrit plusieurs textes, aussi Sardou lui propose de le rejoindre sur le label.

Il entre ainsi aux nouvelles éditions Barclay en tant que 'compositeur d’édition' et écrit ses premières chansons. Il est interprété par Hugues Aufray (1966), Hervé Vilard, Dalida, Marie Laforêt, etc.

Il enregistre un premier album en 1967, ("Je n’aurai pas le temps" sur des paroles de Pierre Delanoe, son premier succès personnel, ("Les fleurs de mandarine") et en 1970, la comédie musicale "Un enfant dans la ville".