Michel Cymes l'animateur préféré des français veut tout plaquer

Michel Cymes en a ras le bol : l'animateur préféré des Français veut tout plaquer et stopper net sa carrière télé !

Michel Cymes l'animateur préféré des français veut tout plaquer
Michel Cymes l'animateur préféré des Français en a ras le bol. Il songe à tout plaquer et stopper sa carrière télévisuelle.

Michel Cymes veut tout plaquer

"J'ai surestimé notre système hospitalier, bien que je travaille à l'hôpital depuis quarante ans et que j'entendais le manque de moyens. Je ne savais pas qu'on pouvait manquer de respirateurs, de médicaments.

 Il ajoute : On a frôlé la catastrophe. Travailler en réanimation ces dernières semaines m'a ouvert les yeux. C'est une expérience inoubliable", se désole Michel Cymes dans une inteview accordée au Parisien lundi 11 mai 2020.

Michel Cymes très affectés

Le médecin animateur se dit également complètement chamboulé dans sa vie personnelle et professionnelle.

Il est cependant de retour dans une émission spéciale et exceptionnelle qui est consacrée au coronavirus.

Une sorte de bilan de la situation , mais aussi pour analyser et commenter le déconfinement progressif en cours depuis peu.

Mais Michel Cymes, le populaire animateur est en pleine refléxion et pense fortement à tout arrêter à la télé.

Michel Cymes veut tout arrêter

"Je suis en pleine réflexion, Cette période a été scientifiquement troublante. Je me pose beaucoup de questions sur mon rôle d'informateur et la difficulté de le mener. La parole scientifique aujourd'hui n'est plus celle qu'elle était avant l'épidémie.

"Toutes ces polémiques sur les traitements ou avec les politiques... J'ai trouvé ça tellement violent et parfois hors de propos que cela oblige à réfléchir." a-t-il expliqué.

Extrêmement choqué et traumatisé par le coronavirus, Michel Cymes pense sérieusement à tout stopper définitivement. 

Michel Cymes en a marre

Michel Cymes est tout de même venu sur le plateau de "C à vous" ce même jour. Il tenait encore une fois et peut-être la dernière, pour s'exprimer et revenir sur toutes ces polémiques le concernant.

Il est face à l'animatrice Elisabeth Lemoine qui lui demande ce qu'il pense du déconfinement et le risque de voir apparaître une deuxiéme vague de l'épidémie. Elle signale pendant sa question la peur de beaucoup de Français à ce sujet :

"En Corée du sud et en Allemagne, par exemple, on s’interroge sur des reconfinements partiels, locaux", a-t-elle précisé. Prudent, le médecin a d’abord été évasif : 

Michel Cymes se confie sur les polémiques

Michel Cymes qui semble avoir mis de l'eau dans son vin, répond avec prudence "Ecoutez, je n’en sais rien. Je fais gaffe à ce que je dis, parce qu’il y a quelques mois, on n’était pas forcément dans le juste..." On m’a reproché 25 000 fois de minimiser", a-t-il rappelé.

"Je n’ai jamais prononcé le mot “grippette”, à part pour dire que ce n’en était pas une." Tellement critiqué par ses propos polémiques de ces dernières semaines, il ajoute :

L'animateur Michel Cymes

"Moi, je ne vois pas venir la deuxième vague, vu justement les autres pays. Je pense que si on peut compter sur les tests, si on a vraiment 700 000 par semaine, ce qui n'est pas le cas pour l'instant et qu'on peut vraiment diagnostiquer les gens qui sont porteurs du virus, notamment des symptômes, puis faire les sujets contact, je pense qu'on pourra continuer".

Michel Cymes

"Mais il faudra aussi que les Français fassent attention, notamment aux gestes barrière et au port du masque. On n’est pas des enfants, Il faut que chacun se sente responsable de lui et surtout des autres."

Voici donc peu-être une des dernières déclarations de l'animateur préféré des Français qui ne le sera certainement plus si Michel Cymes met fin à sa carrière télévisuelle.