Les Rolling Stones menacent Trump : les papys du rock en colère

Les Rollings Stones menacent Donald Trump d'une action en justice, pour l'utilisation sans accord de leur titre «You Can’t Always Get What You Want». D'autres artistes sont également concernés et s'insurgent contre cette pratique illégale du président.

Les Rolling Stones menacent Trump :  les papys du rock en colère

Les Rolling Stones sont en colère et ne comptent pas se laisser faire. Le groupe de rock, informe Donald Trump en personne et toute son équipe de campagne, que l'utilisation de leur chanson "You cant Always Get What You Want" n'est pas autorisée.

Les Rolling Stones menacent Donald TRump

Action en justice

Elle ne doit pas être diffusée pour les événements de campagne du président américain. La diffusion de ce titre sans autorisation, constitue une infraction et une violation qui justifie une action en justice. 

Donald Trump s'est permis sans aucun accord préalable, d'utiliser la semaine dernière le titre «You Can’t Always Get What You Want», pour son meeting à Tulsa dans l'Oklahoma.

Les Rolling Stones attaquent Donald Trump

Denier avertissement

Mis en garde plusieurs fois déjà, le locataire de la Maison Blanche fait le sourd face aux avertissements qui lui sont adressés depuis plus de 4 ans.

Les Rolling Stones estiment que la plaisanterie a assez duré et aujourd'hui, ils augmentent la pression en signalant que cette déconvenue va se terminer en justice. Action qui se fera avec l'association américaine des droits d'auteur.

Les Rolling Stone en colère contre Trump

Menaces

C'est le dernier avertissement, sinon les Rolling Stones menacent le président Donald Trump, d'un procès retantissant s'il continue de se servir de leur titre, pour ses campagnes.

L'organisme américain de protection des droits musicaux, BMI, en contact permanent avec les rockeurs prévient l'équipe de campagne de Donald Trump, que tout futur usage d’une oeuvre des Rolling Stones lors de sa campagne serait une violation de son accord de licence avec l’organisation.

Un communiqué publié dans la presse et par le site Deadline, à Hollywood. 

les papys du rock contre Donald Trump

Pousuites en justices

"Si Donald Trump n’en tient pas compte et persiste, il serait alors poursuivi en justice pour avoir brisé l’embargo et avoir joué de la musique non autorisée", est-il souligné dans ce communiqué.

D'autres artistes internationaux dénoncent également cette pratique de Donald Trump : Queen, Adele et Neil Young...

Donald Trump menacé par les Rolling Stones

Plusieurs artistes s'insurgent

En effet, on apprend que plusieurs autres artistes se sont déjà opposés à l’utilisation de leur musique par Donald Trump. Le goupe de rock "Queen" s’était déjà manifesté contre cette utilisation de morceaux musicaux et de chansons.

"We are the Champions" du groupe de rock qui est l'un de leur tube le plus mondialement connu, fut diffusé sans aucun accord préalable. C'était lors de la convention républicaine de Donald Trump en 2016.

Les rolling Stones : menaces contre Donald Trump

A l'époque le groupe s'insurgeait sur Twitter et déclarait que leur fameux titre avaiit été utilisé contre leur volonté.

Les artistes et des héritiers de stars : R.E.M, Neil Young et même Adele dénoncent également un usage sans autorisation de leurs oeuvres lors de meetings ou de rassemblements républicains du Président milliardaire.