LeBonCoin : pour réduire vos impôts, vendez des objets d'occasion

LeBonCoin et la Camif plaident de leur côté pour la création d'un crédit d'impôt qui bénéficierait aux acheteurs.

LeBonCoin : pour réduire vos impôts, vendez des objets d'occasion

L'appli Trocr permet de récompenser une bonne action par un avantage fiscal en transformant la vente d'un objet d'occasion en don à une association afin d'offrir au vendeur une réduction d'impôt atteignant jusqu'à 75% de la somme. 

Des avantages fiscaux pour encourager les particuliers à recourir à l'économie circulaire : le principe est dans l'air du temps pour les achats de seconde main. L'application mobile Trocr (à prononcer Tro-coeur) propose ainsi, depuis cet été, de vendre les objets que l'on n'utilise plus au profit d'une association et de récupérer ensuite un crédit d'impôt. 

Le processus consiste, pour le vendeur, à passer une annonce sur l'appli et, s'il trouve preneur, de donner rendez-vous à l'acheteur pour lui remettre l'article, comme cela se fait par exemple sur LeBonCoin. Mais, et c'est toute la différence, le paiement est exclusivement effectué en ligne via une transaction bancaire sécurisée et remboursable jusqu'à 7 jours en cas de problème.

leboncoin vente d'occasion brocante et vide grenier.

Le vendeur n'a en effet pas vocation à toucher directement le fruit de sa vente. Ces fonds sont en fait automatiquement envoyés à une oeuvre caritative de son choix (elle figure alors sur l'annonce).

Un don qui permet au vendeur de bénéficier d'une réduction d'impôt pouvant aller jusqu'à 75% des sommes générées. 

Il appartiendra ensuite au vendeur de mentionner les sommes dans la déclaration de revenus à remplir chaque année au printemps et portant sur les revenus et dépenses de l'année précédente. Pour justifier le don, l'association bénéficiaire émet, le cas échéant, un reçu fiscal.

Parmi les centaines d'organismes qui se sont déjà inscrits sur Trocr, figurent par exemple les Restos du coeur, la Ligue contre le cancer ou encore le Secours populaire. 

Afin que les objets ne traînent pas indéfiniment sur l'appli, le prix initialement fixé par le vendeur est progressivement réduit de 10% tous les 7 jours. À noter que Trocr, qui sert donc d'intermédiaire, se finance en prélevant une contribution sur les ventes (1 euro pour les objets à 4 euros, 1 euro 7% du prix entre 4 et 50 euros, 1 euro 5% au delà de 50 euros).

Un futur crédit d'impôt pour les acheteurs ?

Une autre idée (qui n'en est qu'au stade de la proposition), pour récompenser les acheteurs cette fois, a germé dans la tête des directeurs généraux des sociétés LeBonCoin et de la Camif.

Les patrons du site de petites annonces et de l'entreprise spécialisée dans la vente d'équipement de la maison et de la personne souhaitent en effet qu'un crédit d'impôt de 15% soit accordé aux acquéreurs avec un plafond de 3.000 euros par an, soit sur un total de 20.000 euros de dépense, comme le détaillaient Les Échos début novembre. 

Ils proposent d'exclure les véhicules d'occasion de ce dispositif mais de l'appliquer aux vêtements et aux meubles éco-conçus. Des articles justement vendus par la Camif, certes neufs, mais issus de l'économie circulaire. 

Vidéo : faut-il instaurer un crédit d'impôt sur les produits d'occasion ?

Articles sponsorisés:

Partager Leenkus

Partager Facebook