Le prince Harry et Meghan Markle continueront de bénéficier de la protection diplomatique

Le prince Harry et Meghan Markle ont peut-être reculé de la vie royale, mais cela ne signifie pas qu'ils ont quitté la famille royale.

Le prince Harry et Meghan Markle continueront de bénéficier de la protection diplomatique

Ainsi, en ce qui concerne la question épineuse de leur sécurité, le duc et la duchesse de Sussex sont susceptibles de recevoir exactement le même niveau de protection diplomatique que tout autre royal, qu'ils soient ou non des membres actifs, explique Mark Stephens. du cabinet d'avocats londonien Howard Kennedy.

«Si vous prenez la famille royale néerlandaise par exemple, où un certain nombre d'entre eux travaillent - le King est un pilote de ligne - ils jouissent toujours de l'immunité diplomatique en raison de leur statut de membre de la famille royale», explique Stephens.

«Il en va de même au Moyen-Orient, en Arabie saoudite, au Koweït ou aux Émirats arabes unis. C'est donc parfaitement normal. Il n'y a aucune exception pour Meghan Markle et le prince Harry.»

Si la ligne de succession royale suit son chemin actuel, le prince Harry deviendra un jour à la fois le fils et le frère du roi d'Angleterre. Ainsi, ses besoins en matière de sécurité - et celui de Meghan et de son fils Archie de 8 mois - ne feront que devenir plus cruciaux.

Meghan Markle et Prince Harry

"S'ils sont couverts par les services de sécurité canadiens ou britanniques, ils auront également les renseignements qui l'accompagnent", explique Stephens. "Si vous employez une entreprise de sécurité privée, elle ne disposera pas des renseignements nécessaires pour assurer une protection rapprochée efficace."

"Donc, ils vont clairement l'obtenir, quels que soient les grognements des gens qui craignent que cela soit payé. Tout est payé pour le moment et cela ne change pas du fait qu'ils reculent. "

Quant à la question encore plus délicate de savoir qui va récupérer l'onglet de sécurité de Harry et Meghan, Stephens suggère que cela proviendra probablement du même endroit comme toujours: le contribuable britannique.

À LIRE: Meghan Markle: incognito pour faire du bénévolat à Toronto

"Nous payons pour la sécurité des ex-politiciens et ministres du gouvernement qui ont deux jours de travail, il est donc parfaitement raisonnable pour un membre à vie de la famille royale britannique d'avoir la sécurité", ajoute-t-il. "Et je pense que le gouvernement du Royaume-Uni se sentira comme ça."

Cela soulagera probablement le public canadien - 73% d'entre eux croient que Harry et Meghan devraient payer leurs propres frais dans un récent sondage Angus Reid.

Meghan Markle et Prince Harry

Plus tôt cette semaine, la Fédération canadienne des contribuables (FCE) a également remis une pétition de 80000 signatures au bureau du Premier ministre Justin Trudeau demandant aux contribuables canadiens de ne pas récupérer le projet de loi de sécurité de plusieurs millions de dollars de Harry et Meghan.

"Les Canadiens sont heureux d'accueillir le duc et la duchesse au Canada, mais ont clairement indiqué que les contribuables ne devraient pas être contraints de les soutenir pendant qu'ils vivent ici", a déclaré le directeur de la FCE, Aaron Wudrick, dans un communiqué. "La reine a clairement indiqué que les contribuables britanniques ne soutiendront plus le duc et la duchesse. Le premier ministre Trudeau lui doit de veiller à ce que les contribuables canadiens reçoivent le même respect."

 

Articles sponsorisés:

Partager Leenkus

Partager Facebook