Le Pr Philippe Juvin déclare : Agnès Buzyn a menti sur les masques

Le professeur Philippe Juvin chef des urgences à l'hôpital Georges-Pompidou critique allègrement Agnès Buzyn l'ancienne ministre de la Santé et candidate à la mairie de Paris au sujet de la pénurie de masques.

Le Pr Philippe Juvin déclare : Agnès Buzyn a menti sur les masques

Dans l'émission "C à vous", Anne Elisabeth Lemoine, recevait le professeur Philippe Juvin, chef du service des urgences à l'hôpital Georges-Pompidou de Paris.

Professeur Philippe Juvin : Agnès Buzyn a menti

Lors de cet entretien, le professeur revient sur l'histoire du stock des masques et sa rencontre avec Agnès Buzyn l'ancienne ministre de la Santé. Elle lui aurait affirmé en ce début d'année 2020 que tout était prévu quant aux réserves de masques en cas d'épidémie.

Le problème est devenu le sujet principal depuis le tout début de la crise sanitaire. La pénurie de masques ne cesse d'alimenter les chaînes d'infos et les réseaux sociaux.

Agnès Buzyn et le mensonges sur les masques

Tous s'élèvent depuis des semaines sur ce problème qui crée de nouvelles polémiques chaque jour.

Les personnels soignants des hôpitaux ont appelé pendant des jours et des semaines, les autorités, afin de leur fournir ces fameux masques FFP2 dont ils manquaient cruellement. 

Agnès Buzyn critiquée sur le manque de masques

Le professeur Philippe Juvin revient  sur l'incroyable gâchis concernant tous les masques détruits ces dernières années. Il s'en prend même à Agnès Buzyn qui était alors ministre de la Santé.

Le professeur affirme avoir rencontré Agnès Buzyn, alors qu'il traitait le premier cas identifié et atteint du Covid-19 en France. Philippe Juvin déclarait en direct dans l'émission "C à vous" : 

Agnès Buzyn est la pénurie de masque

"Je croise Agnès Buzyn fin janvier, après le premier patient, puisque lcelui-ci est passé dans mon service". a confié Philippe Juvin. "Je lui pose la question des masques et elle me dit : “Non non, pas de problème, tout va bien, nous en avons d’avance.”

Malheureusement la suite des événements prouve le contraire. Il est évident qu'il n'y avait pas de stock suffisant en cas d'épidémie et encore moins pour une pandémie ! Philippe Juvin se remémore les conditions au sein de l'hôpital Georges-Pompidou :

Agnès Buzyn Ancienne ministre de la Santé

"Nous, à l’hôpital Pompidou, on a eu plutôt de la chance. On a fait très attention aux masques, on a eu une attitude extrêmement économe. Il n’y a pas eu de moment où il n’y en a pas eu du tout".

"En revanche, les médecins de ville, les dentistes, le dentiste est celui qui est le plus proche de la gorge, là où il y a le plus de virus, les gens dans les Ehpad, tous ces gens-là étaient totalement dépourvus".

Il ajoute : "Donc c’est une faillite, une faillite totale." Pour le professeur parisien, il y a forcément eu un mensonge sur l’état du stock de masques ou une totale désinvolture.

Agnès Buzyn critiquée

"Je pense que c’est de la nonchalance. Je pense qu’il y a un problème de niveau général, pardon ! Des conseillers, des ministres, de l’Etat en général… On a un niveau moyen qui fait qu’on s’est mal préparés à la guerre".  

Le chef de service en profite pour lancer un cri d’alarme : "Ce qui nous est arrivé là peu de nouveau nous arriver, Il faut à la fois des stocks stratégiques et une capacité de production locale." 

Agnès Buzyn

Agnès Buzyn toujours candidate à la mairie de Paris pour le deuxiéme tour !

Les parisiens ne savent toujours pas quand auront lieu les élections et la tenue du deuxième tour des élections avec Anne Hidalgo et Rachida Dati à la mairie de Paris. Rappelons ce que la femme de 57 ans révélait au mois de mars dernier.

Agnès Buzyn qui sentait et savait que l'épidémie allait envahir toute l'europe et le reste de la planète avouait :

"Quand j’ai quitté le ministère, je pleurais parce que je savais que la vague du tsunami était devant nous. Je suis partie en sachant que les élections n’auraient pas lieu", Ces déclarations lui ont valu dénormes critiques, et on comprend encore mieux pourquoi aujourdhui !