La famille de George Floyd veut une inculpation de meurtre au premier degré

La famille de George Floyd veut une inculpation de meurtre au premier degré, sur la base d'une autopsie indépendante révélant une asphyxie...

La famille de George Floyd veut une inculpation de meurtre au premier degré

La famille de George Floyd, l'homme noir non armé de 46 ans qui a été tué lundi dernier à Minneapolis lorsqu'un officier blanc l'a cloué au sol avec un genou sur le cou, affirme qu'une autopsie indépendante a montré qu'il était mort d'asphyxie. Ils veulent que des accusations de meurtre au premier degré soient portées contre l'officier.

Actuellement, l'officier Derek Chauvin est accusé de meurtre au troisième degré, passible d'une peine de prison maximale de 25 ans. Chauvin et les trois autres officiers présents ont été licenciés.

Officier de police Derek Chauvin

Conclusion de l'autopsie de George Floyd

Lors d'une conférence de presse lundi, l'avocat de la famille, Benjamin Crump, a déclaré que l'autopsie indépendante pratiquée sur Floyd avait conclu qu'il était mort d'asphyxie due à une compression du cou et du dos due à l'intervention de l'officier.

"Les officiers l'ont tué en lui mettant un genou au cou pendant presque neuf minutes, et deux genoux au dos en comprimant ses poumons", a déclaré Crump. "L'ambulance était son corbillard."

L'autopsie préliminaire de Floyd par le médecin légiste du comté de Hennepin a conclu qu'il n'y avait "aucune constatation physique permettant de diagnostiquer une asphyxie ou une strangulation traumatique".

Selon le rapport du médecin légiste, l'autopsie préliminaire a révélé que M. Floyd était mort des "effets combinés de l'immobilisation de M. Floyd par la police, de son état de santé sous-jacent et des intoxicants potentiels dans son système, qui ont probablement contribué à sa mort".

Derek Chauvin sur George Floyd

Mais le médecin légiste Michael Baden, qui a effectué l'autopsie indépendante, n'était pas d'accord, disant que "la compression du cou et du dos n'étaient pas visibles lors de l'autopsie [préliminaire] parce que la pression a été relâchée au moment où le corps est arrivé au bureau du médecin légiste".

Baden a ajouté : "On ne peut y voir qu'une grave pression sur le cou et le dos pendant que la pression est appliquée ou comme dans le cas présent lorsqu'elle est capturée sur vidéo".

"Quand il a dit que je ne pouvais pas respirer, malheureusement, beaucoup de policiers ont l'impression que si vous pouvez parler, vous pouvez respirez, ce qui n'est pas vrai".

"Le concept selon lequel une personne dit que je ne peux pas respirer dans ce cas signifie que vous devez la prendre au sérieux".

L'autopsie indépendante a contredit la conclusion du médecin légiste du comté de Hennepin selon laquelle les conditions de santé sous-jacentes pourraient avoir contribué à la mort de Floyd.

Mort de George Floyd

Derek Chauvin responsable de la mort de George Floyd

"Le genou au cou et les genoux dans le dos ont tous deux contribué à l'incapacité de respirer, et ce que ces officiers ont fait et que nous voyons sur la vidéo est la cause de la mort de George, et non un quelconque problème de santé sous-jacent et inconnu".

"George Floyd était un jeune homme en bonne santé", a déclaré Crump. "Il est incontestable qu'il serait encore en vie aujourd'hui sans la pression exercée sur son cou par l'officier Derek Chauvin et la pression exercée sur son corps par les deux autres officiers qui lui ont donné un coup de genou dans le dos".

Depuis la mort de Floyd, l'indignation a continué sous la forme de protestations dans des villes américaines comme Minneapolis, New York, Atlanta, Washington D.C. et Los Angeles, où des actes de violence ont été commis ce week-end par les manifestants et la police.