Kim Glow : elle affole toujours les réseaux sociaux avec ses photos sexy

Kim Glow la candidate de télé-réalité star et influenceuse sur les réseaux sociaux, continue malgré ses différentes polémiques à affoler la toile avec ses photos sexy

Kim Glow : elle affole toujours les réseaux sociaux avec ses photos sexy

Depuis ses commentaires déplacés, réponses condescendantes et dérapages, l’influenceuse Kim Glow est en permenece au cœur de vives polémiques qui lui ont effectivement coûté très cher. 

Malgré cela les internautes suivent toujours la candidate star de télé-réalité grâce à ses publications et photos sexy toujours de plus en plus sexy sur les réseaux sociaux

Kim Glow photos sexy

Tout avait commencé il y a quelques jours en Tunisie.La polémique enflait sur les réseaux sociaux et l’influenceuse ne risque pas d’être pardonnée de sitôt.

Kim Glow, cette Française rendue célèbre après sa participation à l’émission de téléréalité «Les Marseillais» se souviendra de cette mésaventure médiatique.

Bloquée dans le pays à cause du coronavirus, la starlette se filmait en pleurs pour partager son incompréhension et sa colère face à l’inaction d’Emmanuel Macron qui venait d’annoncer les mesures de confinement en France. "

On sort de l’aéroport. L’ambassade nous dit de venir prendre un vol ici et, ici, on nous dit d’aller à l’ambassade ".

Kim Glow photos sexy

Elle renchérit : " Tout le monde se renvoie la balle de ping-pong. Au bout d’un moment, je ne comprends pas pourquoi il n’y a pas d’avion militaire qui nous rapatrie. C’est rigolo deux minutes, mais ce n’est pas notre pays ici ".

"Ça ne rigole pas ici, c’est la "dictature". Il faut un rapatriement militaire. Il fait quoi, Emmanuel Macron, en France ?", disait-elle dans cette vidéo avant de s’excuser en expliquant avoir dérapé verbalement lors d’un moment de panique.

Un premier dérapage. Et surtout un grand moment qui restera gravé dans l'histoire des candidates et candidats de télé-réalité.

Face à cette polémique après ses propos déplacés sur la Tunisie puis sur les smicards, Kim Glow perdait l'un de ses plus gros sponsors...
 
Kim Glow nue

Elle était devenue la véritable bête noire des réseaux sociaux depuis ses propos scandaleux qu’elle avait tenu sur Snapchat.. Bloquée en Tunisie, la veille du confinement en France, elle s’était donc exprimée en pleurs, sur ses réseaux, s’adressant à Emmanuel Macron.

Si elle s’était excusée, dans un premier temps, Kim Glow s'en était ensuite pris aux personnes qui gagnent le SMIC en voulant s'adresser à ses folowers : "Votre haine je m'en fous à partir du moment ou je gagne plus d'argent !"

"Vous, après le coronavirus, vous allez reprendre votre petite vie de merde à travailler toute la journée pour un SMIC pour payer vos factures."

Elle ajoute : "Moi, après le coronavirus, je peux me casser ou je veux, comme d'habitude aux Maldives, peu importe ! Moi ma vie est géniale donc votre haine, du moment que ça me fait gagner de l'argent, je men fous !".

Nouveau tollé pour la jeune femme, qui du coup enchaînait les polémiques par son manque de tact, de discernement… et peut-être un peu par bêtise ! Mais voilà, les choses n’en sont pas restées là…

Kim Glow sexy

Menacée de mort, l’ex-Marseillaise Kim Glow était même devenue la cible de personnalités de la télé-réalité qui avaient à leur tour qualifié ses propos d’inacceptables.

Seules son ex-colocataire des Marseillais, Jessica Thivenin, ainsi que Shanna Kress, avaient quelque peu défendu la brune sulfureuse en dénonçant l’acharnement qu’elle subissait…

Kim Glow photos sexy

Pour se défendre, Kim Glow avait expliqué que sa mère était “ en récidive d'un cancer ” et qu’elle était dans un état psychologique fragile…

Mais malgré ces explications, certains internautes avaient appelé au boycott ! Conséquence : Kim Glow venait de perdre un important sponsor.

Elle se retrouva blacklistée de GoPromoVoyages qui avait l’habitude de la solliciter pour faire la promotion de ses offres. L’agence de voyage avait  annoncé, sur son compte Instagram, qu’elle ne travaillerait plus avec l'influenceuse marseillaise...

On dirait bien que les séjours à l’œil en Tunsie sont terminés pour la jeune femme. A force de jouer avec le feu, on finit par se bruler (les ailes)...