Julien Lepers perd 3,4 millions d'euros coup dur pour l'animateur

Julien Lepers perd 3,4 millions d'euros, somme qu'il réclamait en indemnisation suite à son licenciement de l'émission "Questions pour un champion". Les prud’hommes ont rejeté la totalité de ses demandes.

Julien Lepers perd 3,4 millions d'euros coup dur pour l'animateur

Cela fait déjà cinq ans que Julien Lepers a été évincé de l'émission "Questions pour un champion" qu'il présentait depuis plusieurs dizaines d'années sur France 3.

Depuis son licenciement l'animateur avait engagé un recours aux prud'hommes en réclamant une indémnité de 3,4 millions d'euros.

L'affaire est tranchée aujourd'hui et Julien Lepers ne touchera pas la somme réclamée. 

Julien Lepers perd 3,4 millions d'euros

3,4 millions d'euros

Julien Lepers, rappelons-le, était remercié de "Questions pour un champion" diffusé sur France 3 en décembre 2015. Une mise à l'écart un peu brutale à son goût.

Suite à cette déconvenue et au préjudice encouru, Julien Lepers décidait d'attaquer la société de production FremantleMedia et demandait la coquette somme de 3,4 millions d'euros d'indemnités.

Julien Lepers débouté aux prud’hommes

Demande rejetée

Aujoud'hui et donc 5 ans plus tard les tribunaux ont rendu leur verdict et le conseil des prud'hommes a rejeté sa demande.

Julien Lepers ne lache pas le morceau, car il va faire appel de cette décision défavorable pour lui et il s'engage dans un deuxième combat en appel.

L'animateur de 70 ans comptait bien convaincre et obtenir ce qu'il espérait, mais ses plaintes concernant sa mise à l'écart du jeu télévisé non pas été retenues, et il vient d'être débouté de toutes ses requêtes.

Julien Lepers fera appel

Discrimination

Julien Lepers qui fut remplacé par Samuel Etienne dans ce progrmme à tout de même obtenu un solde de tout compte de 800 000 euros.

Ce joli montant correspond en fait à ses indémnités de licenciement. Son salaire mensuel, s'élevait à 39 900 euros par mois, une moyenne sur 28 ans de bons et loyaux services. 

La somme réclamée de plus de 3,4 millions d'euros à donc été refusée, et le tribunal a aussi rejeté la demande des 1,4 millions d'euros pour des raisons de discrimnation en rapport avec son âge.

Julien Lepers une défaite à 3,4 millions

Image atteinte et conditions brutales

Les 480 000 euros également sollicités pour conditions brutales et vexatoires des conditions de licenciemnent ont été rejetés. Enfin une défaite aussi, pour les 500 000 euros convoités pour préjudice d'image.

Julien Lepers justifait cette dernière en invoquant que son image avait été atteinte.

Son avocat, Pierre-Olivier Lambert a précisé que son client avait décidé de se pourvoir en appel. "Mon client a obtenu le minimum. En ne voulant pas attribuer des montants trop importants, le conseil de prud'hommes n'a pas été très courageux."

Julien Lepers perd sa bataille

Il poursuit : "Mais on gagnera le deuxième round. Nous avons tous les éléments pour prouver qu'on ne peut pas licencier une personne parce qu'on estime qu'elle est devenue ringarde." expliquait-il dans Le Parisien.

De son côté, Julien Lepers, "ne souhaite pas s'exprimer sur ce qui appartient à sa vie privée". FremantleMedia n'a fait aucun commentaire.