Jean Dujardin réagit violemment en pleine polémique Polanski "Je me casse, ça pue dans ce pays!"

Jean Dujardin en a plus qu'assez des polémiques Roman Polanski et il déclare sur son Instagram "ça pue dans ce pays, je me casse"

S'abonner
Jean Dujardin réagit violemment en pleine polémique Polanski "Je me casse, ça pue dans ce pays!"

La cérémonie des césars, on le sait, a été particulièrement mouvementée cette année et Jean Dujardin a partagé une étonnante publication sur son compte Instagram.

Le monde du cinéma français est spécialement agité cette année et la cérémonie s'est déroulée dans un climat particulièrement lourd et tendu.

Acculée par la polémique Polanski, et les douze nominations de son dernier film, la direction de l'académie a démissionné à deux semaines du jour fatidique.

Dans la salle Pleyel, Adèle Haenel et de nombreuses autres femmes ont quitté la cérémonie lorsque le réalisateur a été distingué du "César de la meilleure réalisation". Une honte pour la comédienne.

Face à ce scandale, l'équipe de "J'accuse" a préferé s'abstenir de la cérémonie. Jean Dujardin, qui est l'interprète du personnage principal, a partagé une étonnamte publication. Sur son compte Instagram, on le voit masque au visage, en équilibre sur un tapis d'aéroport.

Jean Dujardin étonne sur son Instagram

Les mots durs de Jean Dujardin

"Je me casse, ça pue dans ce pays", a-t-il commenté, en ajoutant un émoji malade et un qui pleure de rire. En commentaire, la fille de Roman Polanski a réagi. "Tu m'as achevé là POTO", a écrit Morgan Polanski, visiblement très amusée par Jean Dujardin.

Allessandra Sublet a elle aussi tenu à soutenir le comédien : "Etant donné que même quand on te like on passe pour des traîtres, alors cette fois-ci je vais aussi laisser un commentaire! Double traîtresse du coup et bon voyage Jean".

Sur les réseaux, la veille et à quelques heures du début de la cérémonie Jean Dujardin s'était déjà exprimé pour pousser un coup de gueule. "Je voudrai simplement rappeler que "J'accuse" est le titre d'un article assez célèbre d'Emile Zola, j'espère que cela ne gêne personne? Bonne soirée", avait-il écrit pour ajouter quelques minutes plus tard, "En faisant ce film, j'ai cru et je crois avoir fait plus de bien que de mal... ". Et un peu plus tard, il supprimait ses deux publications.

A LIRE: Des militantes anti-Polanski tentent de forcer l'entrée de la salle Pleyel, Jean Dujardin sort de son silence

Jean Dujardin soutenu par Nathalie Péchalat

Nathalie Péchalat soutien son mari

Son épouse, avait également tenu à sortir de son silence afin de lui apporter tout son soutien. "Je soutien mon mari dans tous ses choix artistiques. Dans "J'accuse" il campe un grand rôle dans un film nécessaire sur un chapitre clé de notre histoire", écrivait Nathalie Péchalat.

En novembre dernier, en pleine promotion du film de Roman Polanski, Jean Dujardin avait annulé sa venue au journal de 20h sur TF1 au dernier moment, car la veille dans les colonnes du Parisien, Valentine Monnier accusait le réalisateur de l'avoir violée en 1975, elle avait 18 ans.