Hockey Night Canada: Don Cherry congédié par Sportsnet

Sportsnet a confirmé que Don Cherry avait été congédié de Hockey Night in Canada pour des propos tenus récemment.

Hockey Night Canada: Don Cherry congédié par Sportsnet

Don Cherry, 85 ans, avait ciblé les nouveaux immigrants à Toronto et à Mississauga, en Ontario, où il réside, pour ne pas avoir honoré les anciens combattants et les soldats morts du Canada.

"Vous autres, vous aimez notre mode de vie, notre lait et notre miel, vous pouvez au moins payer quelques dollars pour un coquelicot ou quelque chose du genre", a déclaré Cherry samedi soir dans le segment populaire "Coach’s Corner". «Ces gars ont payé pour votre mode de vie que vous aimez au Canada, ils ont payé le plus lourd prix.»

Dans un communiqué publié lundi après-midi sur Twitter, Sportsnet a déclaré qu'après des discussions avec Don Cherry, il avait été décidé que le moment était opportun pour partir. Cherry, cependant, est impénitent, et dit au Toronto Sun lundi qu'il pensait chaque mot qu'il avait dit.

Don Cherry

"Le sport rassemble les gens - il nous unit et ne nous divise pas", a déclaré le président de Sportsnet, Bart Yabsley. «Après de nouvelles discussions avec Don Cherry après l’émission de samedi soir, il a été décidé que c’était le bon moment pour lui de se retirer immédiatement.

«Au cours de l'émission, il a fait des remarques de division qui ne représentent ni nos valeurs ni ce que nous défendons. Don est synonyme de hockey et a joué un rôle essentiel dans la croissance du sport au cours des 40 dernières années. Nous aimerions remercier Don pour ses contributions au hockey et à la diffusion sportive au Canada. »

Joe Warmington du Toronto Sun a été l’un des premiers à annoncer la mise à feu lundi. Cherry a dit à Warmington qu'il avait été blessé après avoir été congédié aujourd'hui, étant donné que c'était le jour du Souvenir.

"Je viens d’apprendre que Sportsnet m’a viré pour avoir commenté le Coach’s Corner le 9 novembre", a déclaré Cherry à Warmington. "Aucun problème."

Don Cherry

"Je sais ce que j'ai dit et je le pensais. Tout le monde au Canada devrait porter un coquelicot pour honorer nos soldats tombés au combat."

"Je dis la vérité et je marche. J’ai visité les bases des troupes, je suis allé en Afghanistan avec nos braves soldats à Noël, je suis allé dans les cimetières de nos soldats tombés au monde et j'ai honoré nos soldats tombés au combat dans Coach’s Corner. "

L’explosion du commentateur avait déclenché une vive réaction du public, des politiciens et de la Ligue nationale de hockey.

La ligue a déclaré dans une déclaration que les propos de Cherry étaient "offensants et contraires aux valeurs auxquelles nous croyons." La mairesse de Mississauga, Bonnie Crombie, a qualifié ses propos de "odieux".

"Nous sommes fiers de la diversité du patrimoine culturel et nous le défendrons toujours", a-t-elle déclaré sur Twitter. "Les nouveaux immigrants enrichissent notre pays pour le mieux. Nous sommes tous Canadiens et portons nos coquelicots fièrement."

Don Cherry

Contacté par le National Post lundi, l'entraîneur-chef des Flames de Calgary, Bill Peters, a déclaré:

"Je l'ai vu (lundi) et nous en avons parlé. Notre pays est basé sur l'inclusion. Nous avons un pays très diversifié. Nous avons un pays merveilleux."

"Nous sommes tous fiers de nos anciens combattants et des personnes qui servent actuellement. Je connais la communauté du hockey, on parle de hockey pour tout le monde. Et c’est comme ça que nous vivons au Canada."

Articles sponsorisés:

Articles suggérés:

Partager Leenkus

Partager Facebook