Didier Raoult balance tout et envoie balader Jean-Jacques Bourdin

Le professeur Didier Raoult balance tout lors de sa convocation à l'Assemblée Nationale, il fustige toutes les institutions et envoie balader également Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV lors d'un face à face musclé

Didier Raoult balance tout et envoie balader Jean-Jacques Bourdin

Le très controversé professeur de l'IHU de Marseille était auditionné mercredi 24 juin 2020 par les parlementaires à l'Assemblée Nationale.

Didier Raoult était entendu dans le cadre de l'enquête dont le but et de comprendre et faire le bilan sur la gestion de l'Etat concernant la crise sanitaire.

Didier Raoult balance tout

Didier Raoult balance tout

Tout a commencé très fort et très vite, Car le professeur de Marseille à tout balancé sans retenue et toutes les institutions en ont pris pour leur grade. De plus ce jeudi 25 juin, invité chez Jean-Jacques Bourdin, Dider Raoult a envoyé balader l'animateur.

A l'Assemblée Nationale lors de la commission, Didier Raoult a fortement critiqué une organisation complètement archaïque au sujet des tests de dépistage pour le Covid-19 :

"Je ne suis pas d’accord avec la décision qui a été prise de ne pas généraliser les tests", a déclaré l’infectiologue mercredi.

Didier Raoult déclarations chocs

Organisation archaïque

"La manière dont ça s’est organisé est totalement archaïque", a-t-il estimé devant la commission d’enquête sur la gestion de la crise du coronavirus, faisant référence au système des centres nationaux de référence.

Mis en place par l'Institut Pasteur le 17 janvier dernier, ce test a mis trop de temps à être déployé, confirment même les députés présent à cette commssion.

"L’idée qu’on ne pouvait pas faire les tests n’était pas vraie", déclare Didier Raoult, qui juge que la centralisation au niveau du CNR a fait perdre énormément de temps pour rien, et n’était pas nécessaire.

Didier Raoult s'en prend aux institutions

Des blaireaux dans leur terrier

"Le système de 'petits CNR' conduit leurs responsables à considérer que la maladie est leur territoire, comme des blaireaux dans leur terrier qui mordent si on s’en approche".

"Je ne suis pas d’accord avec la décision qui a été prise de ne pas généraliser les tests", a-t-il également ajouté, estimant qu’on ne peut pas étudier une maladie nouvelle si on ne teste pas. "Ce qu’on a déduit sur la maladie, on l’a déduit à partir de la grippe et ce n’était pas vraI".

Didier Raoult affirme par ailleurs, que certains détracteurs de son traitement à l'hydroxychloroquine seraient financièrement liés au laboratoire Gilead, le fabricant du remdesivir, cette autre molécule testée actuellement dans le traitement du Covid-19.

Didier Raoult une star à Marseille

Conflits d'intérêts

Pour Didier Raoult, il y a d'évidents liens d'intêtets entre la base de données Transparence Santé et les entreprises du secteur de la santé.

Face aux demandes de précision des députés, le microbiologiste les a notamment renvoyé à la consultation de la base de données Transparence Santé, qui recense les liens d’intérêts entre les entreprises et les acteurs du secteur de la santé.

Le microbiologiste assure qu'il a remarqué une obsession de vouloir traiter les gens avec le remdesevir, dénonçant ainsi une stratégie d'influence du laboratoire dont la finalité serait en fait un pur jeu boursier.

Didier Raoult envoie balader Jean-Jacques Bourdin

"Je ne suis pas d'accord"

Au sujet de son traitement Didier Raoult explique : "Que l’Etat se saisisse de tâches qui sont du soin usuel à la place des médecins et leur interdise des choses qui sont banales, je ne suis pas d’accord".

"Les médecins doivent faire pour le mieux pour leurs malades en leur âme et conscience, en fonction de l’état des connaissances. Les priver de ça , j’ai des doutes sur le fait que ce soit constitutionnel", a estimé Didier Raoult.

D'autre part Jean-Jacques Bourdin recevait Didier Raoult sur son plateau ce jeudi 25 juin. L'animateur qui avait essuyé plusieurs refus de la part du médecin, a accepté de venir profitant de son passge à Paris, pour répondre aux questions de la commsion parlementaire.

Le débat face à face s'est mal passé et les échanges furent plus que tendus.

Didier Raoult invité sur BFM TV

Choqué

Jean-Jacques Bourdin attaquait en revenant sur des déclarations du professeur : 

"Vous avez dit aussi, 'Ici à Paris, on comptait les morts, moi je comptais les positifs'. Vous l’avez dit ! N’est-ce pas insultant quand même à l’égard des soignants d’Île-de-France, des familles de victimes ? Je vous pose franchement la question. Ça a choqué ! Vous comprenez que ça ait choqué ?".

Cette question a singulièrement énervé l'infectiologue qui répond : 

Didier Raoult

Vous avez déjà soigné ?

"Ici à Paris, je ne viens pas souvent. A Marseille, je suis extraordinairement populaire", Le journaliste lui coupe la parole en ajoutant : "Ce n’est pas la popularité qui soigne". Le professeur sort de ses gonds :

"C’est pas vous non plus qui soignez, Vous avez déjà soigné quelqu’un dans votre vie ?! Vous avez déjà sauvé quelqu’un dans votre vie ?! Non alors calmez-vous, calmez-vous !  Ne m’expliquez pas la médecine. Je n’ai fait que soigner les gens".

Didier Raoult face à Jean-Jacques Bourdin

"Je men fiche de vous"

"Je vous ai dit que quand on dit aux gens “ne faites pas de diagnostic, restez chez vous”…  Jean-Jacques Bourdin interrompt une nouvelle fois son invité en lançant : "Donc on tue des gens".

Linfectiologue, très remonté : "Je vais me lever et m’en aller. Donc vous écoutez ce que je vous dis. Je m’en fiche de vous." L'animateur a baissé d'un ton voulant garder son invité qui menaçait de partir.  Finalement l'interview est allée à son terme dans une ambiance un peu tendue.