Articles - Coronavirus : "Je ne suis pas in virus" peur et racisme contaminent le monde entier

Le coronavirus provoque des situations de racisme antichinois, la peur de contamination augmente partout dans le monde

Articles - Coronavirus : "Je ne suis pas in virus" peur et racisme contaminent le monde entier

Le coronavirus se répand à toute vitesse en transportant avec lui de la xénophobie envers les communautés asiatiques dans le monde entier subissant maintenant de plus en plus de peur et suspicion. 

En Australie, un patient a refusé de serrer la main de sa chirurgienne, invoquant le danger de contracter le virus. Elle a été choquée mais après avoir raconté la scène sur Twitter, elle a réalisé que ce n'était pas une situation unique, loin de là.

De plus en plus d'asiatiques affrontent des discours antichinois, qu'ils aient été ou non en contact avec le virus et malgré qu'ils ne se soient jamais rendus dans des zones oû a commencé cette épidémie de pneumonie virale.

A LIRE: le coronavirus nCov2019 désormais plus meurtrier que le Sras

Le coronavirus entraîne avec lui un racisme important

En Italie, des touristes se font cracher dessus.

A Venise, une famille de Turin a été accusée de transmettre la maladie. Des mamans de Milan ont été appelé sur les réseaux sociaux à rester éloignées des enfants et des commerces chinois. Au Canada, un homme blanc a été filmé dans le parking d'un centre commercial en disant à une femme asiatique "Vous avez amené  votre coronavirus ".

En Malaisie, 500.000 personnes en une semaine, ont signé une pétition pour empêcher les chinois d'entrer dans leur pays. Sur les réseaux sociaux, un message devenu viral signale aux populations de ne pas manger des nouilles chinoises.

 A LIRE: Coronavirus un sixième cas recensé en France, l'opération rapatriement va bientôt commencer

Coronavirus, conséquence: panique et phénomène raciste

Le nouveau coronavirus est bien sûr apparu en Chine, mais ce n'est pas une raison pour diaboliser les chinois observe Rob Grenfell, directeur de la santé et de la biosécurité au CSRIO. Les gens ayant des symptomes pourraient même ainsi être découragés et de consulter par simple peur de ce phénoméne de rejet par les populations.

Les restrictions aux voyages contribuent largement à cette réaction de peur de la part de toutes les populations et même si elles sont justifiées, elles ont pour effet de consolider cette association entre les chinois et cet effrayant virus.

Articles Populaires

Articles sponsorisés:

Partager Leenkus

Partager Facebook