Coronavirus : décès d'un touriste chinois en France, l'épidémie fait premier mort hors d'Asie

Le coronavirus fait un premier décès en France dans un hôpital parisien. C'est le premier cas de décès d'un malade du virus hors d'Asie et premier cas en Europe.

Coronavirus : décès d'un touriste chinois en France, l'épidémie fait premier mort hors d'Asie

Le touriste chinois qui était hospitalisé en France, âgé de 80 ans est mort ce samedi à Paris. Une annonce de la ministre de la santé, Agnès Buzin. Il s'agit du premier décès survenu hors d'Asie.

Un touriste chinois âgé de 80 ans qui était touché par le coronavirus et qui était hospitalisé à Paris est décédé, a déclaré la ministre de la santé, Agnès Buzin. Il s'agit du premier mort lié au virus en France et en Europe.

En Chine, le bilan continue de s'alourdir. L'épidémie du nouveau coronavirus a désormais dépassé les 1500 morts dans le pays ce samedi 15 février 2020.

Plus de 66 000 cas de contamnation sont désormais enregistrés en Chine, dont au moins 1716 parmi les médecins et infirmiers travaillant au contact des malades. Selon la commission nationale de la santé, qui fait office de ministère. Six membres du personnel soignant sont déjà décédés  annoncent les autorités, soulignant les risques importants encourus dans les hôpitaux débordés.

A LIRE: Coronavirus, cette épidémie qui pourrait atteindre 60% de la population mondiale !!

Coronavirus un décès en France

Des billets de banque désinfectés

L' annonce du nombre de contaminations à l'hôpital nous arrive une semaine après la mort, due au virus, d'un médecin qui avait tenté d'alerter les autorités mais qui fut réprimendé par la police. Son décès avait alors provoqué la colère sur tous les réseaux sociaux.

Pour limiter une plus grande propagation du virus, la Chine nettoie et met en quarantaine tous les billets de banque usagés, avec pour objectif de limiter la contamination du coronavirus. Une information délivrée par la banque centrale qui en profite pour réaffirmer son soutien aux entreprises mises en difficulté par cette épidémie.

Les banques font usage de rayons ultraviolets ou de hautes températures afin de désinfecter les billets , avant de les placer sous scellés et de les isoler pendant 14 jours, a expliqué Fan Yifei, vice-gouverneur de la banque centrale chinoise.

Suite à cette période de "quarantaine", dont la durée dépendra de la sévérité de l'épidémie du coronavirus dans la région concernée, les billets de banque pourront être remis en circulation, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

La Chine concentre à elle seule 99,9% des décès dus au coronavirus enregistrés dans le monde. Le Japon, les Philippines et la France sont pour le moment les seuls autres pays faisant état dun décès sur leur territoire.

A LIRE: Chine, le coronavirus nCov2019 désormais plus meurtrier que le Sras

Coronavirus en France

Un paquebot, principal foyer d'infection hors de Chine

Du côté américain, la Maison Blanche prend ses distances après avoir félicité Pékin pour son travail "très professionnel". "Nous sommes un peu déçus du manque de transparence de la part du gouvernement chinois" , a déclaré devant la presse, Larry Kudlow, le principal conseiller économique du président Donald Trump.

Le foyer principal hors de Chine se trouve essentiellement sur le paquebot de croisière Diamond Princess qui est en quarantaine au Japon, près de Yokohama : 218 cas de contamination y sont confirmés, dont 44 nouveaux cas annoncés jeudi.

Les États-Unis prévoient d'évacuer les américains qui se trouvent à bord et qui sont maintenus depuis le début février en quarantaine au Japon en raison de la présence de l'épidémie du coronavirus sur le paquebot. Une annonce de l'ambassade américaine

Articles Populaires

Articles sponsorisés:

Partager Leenkus

Partager Facebook