Coronavirus Covid-19 (nCov2019) : le bilan grimpe en Iran et en Corée et plus de 130 cas en Italie dont deux morts la France est sur ses gardes

Coronavirus Covid-19 (nCov2019), deux nouveaux cas de décès en Italie, une dizaine de ville sont sous protection et complètement barricadées. Les habitants sont très inquiets.

S'abonner
Coronavirus Covid-19 (nCov2019) : le bilan grimpe en Iran et en Corée et plus de 130 cas en Italie dont deux morts la France est sur ses gardes

Deux patients atteints du Covid-19 () sont décédés en Italie depuis vendredi soir et 132 personnes sont actuellement contaminées.

En Italie, le nombre de cas de contamination au coronavirus ne cesse d'augmenter, ce qui amplifie énormément les inquiétudes des habitants.

Angelo Borrelli, chef de la protection civile italienne annone officiellement 132 personnes contaminées par le Covid-19 sur le pays et deux personnes en sont décédées depuis vendredi soir .

A LIRE: Décès d'un touriste chinois en France, l'épidémie fait premier mort hors d'Asie

Coronavirus, des villes barricadées

Des villes italiennes barricadées pour faire face au coronavirus

Le chef de la protection civile a ajouté que plus de 3000 tests de détection du Covid-19 sont effectuées en ce moment et qu'au moins une partie des résultats sera rendue publique dans l'après-midi de ce dimanche 23 février.

En attendant et jusqu'à nouvel ordre, une bonne dizaine de villes sont placées en quarantaine, ce qui a pour effet de faire monter l'angoisse des habitants.

A LIRE: Coronavirus, cette épidémie qui pourrait atteindre 60% de la population mondiale !!

Coronavirus, la peur en Italie

Quel est le nombre et quelles sont les personnes touchées ?

En Italie le bilan provisoire sur les personnes atteinte se décompose ainsi : 89 personnes sont contaminées en Lombardie (région de Milan), 25 en Vénétie (région de Venise), 9 en Emile Romagne (région de Bologne), 6 dans le Piémont (région de Turin), et 3 dans la région de Rome.

C'est dans le village de Vo Euganeo, que les autorités italiennes ont déclaré le décès d'un homme de 78 ans, un maçon italien. Une deuxième victime a aussi succombé à la maladie. Il s'agit dune femme du même âge, hospitalisée depuis plus dix jours et qui résidait en Lombardie.

Coronavirus, panique en Italie

Difficile de prévoir l'ampleur de lépidémie

Angelo Borrelli a également souligné que pour le moment, les autorités sanitaires n'ont pas réussi à trouver le "patient zéro", déclencheur de l'épidémie en Italie.

Il est donc très difficile de prévoir l'ampleur de la propagation éventuelle de l'épidémie. Il estime que la seule et unique soulution valable à ce jour et de fermer les territoires concernés. 

En réponse à cette vague de contamination, ce sont 52 000 personnes de onze villes du nord de l'Italie qui se retrouvent en quarantaine depuis ce dimanche 23 février, avec interdiction d'entrer et de sortir de leur zone.