Coronavirus : Angoisse et panique faut-il fermer toutes les frontières et d'urgence celle avec l'Italie

Le coronavirus en Italie prend des proportions très inquiétantes et instaure une réaction d'angoisse dans la population Italienne avec onze villes en quarantaine,

Coronavirus : Angoisse et panique faut-il fermer toutes les frontières et d'urgence celle avec l'Italie

Confronté à une véritable flambée de nouveaux cas de coronavirus en Italie, l'angoisse monte un peu partout en France et en Europe. La peur gagne dans le département des Alpes Maritimes qui enregistre des flots quotidiens de plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Le député du département Eric Ciotti réclame un rétablissement de la frontière. Le professeur Jerôme Salomom lui répond que c'est inutile!

A LIRE: Coronavirus Covid-19 (nCov2019), le bilan grimpe en Iran et en Corée et plus de 130 cas en Italie dont deux morts la France est sur ses gardes

Coronavirus panique en Italie

Carnaval de Venise stoppé

Onze villes en quarantaine pour un minimum de deux semaines, les trains pour l'Autriche sont stoppés également... L'Italie prend des mesures dragstiques depuis la soudaine spectaculaire et très inquiétante flambée de nouveaux cas du coronavirus en trois jours.

Cette situation, inquiète bien evidemment les voisins frontaliers, et la France en particulier et surtout le département des Alpes Maritimes qui enregistre des flux énormes de milliers de personnes au quotidien entre les deux deux pays.

Le député Eric Ciotti réclame un plan d'urgence au premier ministre Edouard Philippe afin de rétablir la frontière terrestre, suivis de contrôles stricts.

A LIRE: Coronavirus, cette épidémie qui pourrait atteindre 60% de la population mondiale !!

Coronavirus en Italie panique européenne

Flux de populations inquiétants entre l'Italie et la France

Eric Ciotti lance l'alerte sur Europe 1: "Il y a d'abord la question des flux avec l'Italie. Est-ce que ces flux doivent être maintenus, compte tenu de la situation d'extrême urgence avec l'Italie qui enregistre des cas qui augmentent de façon exponentielle, et puis il y a l'adaptation de nos services hospitaliers et de nos services d'urgence pour qu'ils puissent faire face à une situation d'épidémie ou de pandémie. Il faut que tout cela soit pris en compte".

Mais pour Jerôme Salomon, le directeur général de la santé, une fermeture de la frontière avec l'Italie serait complètement inneficace.

"Nous sommes dans l'espace Schengen, il est donc très compliqué d'imaginer qu'on mette en place des contôles aux frontières sur une frontière terrestre alors qu'il y a aussi une frontière maritime ainsi que des échanges aériens et qu'on peut se rendre aussi en France et en Italie en passant par la Suisse ou l'Autriche... nous aurions donc du mal à avoir des contrôles significatifs et efficaces".

Coronavirus panique générale en europe

La fermeture des frontières n'arrête pas les épidémies

"Ce n'est pas une bonne mesure, mais cela ne signifie pas qu'il faut rien faire. Il faut renforcer l'information assure Jerôme Salomon. Nous souhaitons que tout le monde soit informé dans un sens comme dans l'autre.

"Il  y a bien un foyer important en Lombardie, en cours d'investigations Il est très important que les personnes sachent quoi faire et donc appeler le 15 si par hasard elles avaient une difficultè réspiratoire dans les jours qui suivent leur séjour". Conclut le directeur général de la santé.