Coronavirus : à 74 ans, le chanteur Christophe en réanimation à Paris

Coronavirus : le chanteur Christophe âgé de 74 ans est hospitalisé en réanimation à Paris

Coronavirus : à 74 ans, le chanteur Christophe en réanimation à Paris
L’artiste de 74 ans se trouve depuis quelques heures en réanimation dans un hôpital de la capitale.

Selon les informations du Parisien, Christophe a été hospitalisé dimanche 29 mars. Atteint du coronavirus, le chanteur a été admis en réanimation dans un établissement parisien.

Christophe le chanteur est hospitalisé

Les fans de Christophe.retiennent leur souffle...

Selon les informations du Parisien,  le chanteur de 74 ans a été hospitalisé dimanche 29 mars. Testé positif au Covid-19, l'interprète des "Mots bleus" a été admis en réanimation dans "un hôpital parisien", comme l'ont assuré plusieurs de ses proches.

Dans son entourage, l'inquiétude est d'autant plus importante qu'il ne semblait pas atteint du coronavirus il y a quelques jours. "Je l'ai eu au téléphone il y a trois jours, il allait bien", a réagi l'un de ses collaborateurs dans les colonnes du Parisien.

Avant que le confinement soit annoncé par Emmanuel Macron, le 14 mars dernier, Christophe s'apprêtait à reprendre la route. Les 29 et 30 avril prochains, il aurait notamment dû enchanter ses fans lors de deux concerts au Grand Rex.

Christophe le chanteur en réanimation à Paris

À 74 ans, Christophe Bevilacqua, de son vrai nom, devait reprendre sa tournée. Celle-ci passait notamment par Paris et le Grand Rex les 29 et 30 avril. Des concerts reportés aux 28 et 29 septembre prochains en raison de l'épidémie de Covid-19 et des mesures de confinement.

 «La dernière fois que nous l'avons croisé, cet hiver à la fin d'un concert parisien, ce charmant oiseau de nuit nous disait travailler sur de nouvelles chansons dans son appartement studio du boulevard Montparnasse (XIVe arrondissement)», raconte un proche de Christophe.Celui-ci lui a confirmé cette hospitalisation, expliquant qu'il y a trois jours Christophe allait très bien.
 
Dimanche après-midi, son ami Marc-Olivier Fogiel a tweeté : "je pense à lui"
 
Christophe le chanteur atteint du coronavirus

Toujours des plus inspirés et prolifiques, le chanteur a sorti l'an dernier « Christophe Etc. », volumes 1 et 2, deux albums de reprises de ses propres chansons en duo avec pléthore d'artistes proches ou aimés, dont Etienne Daho, Laetitia Casta, Eddy Mitchell, Camille, Raphaël…

Cet immense cinéphile était aussi en septembre dernier à l'affiche de "Jeanne", le dernier film de Bruno Dumont, dont il avait composé la musique. Sa cinquième bande originale.

Christophe le chanteur

« Il y a trois jours, il allait bien »

En France, Christophe est le deuxième chanteur que l'on sait touché par la maladie. Le 24 mars, le virus a emporté le saxophoniste, interprète et producteur camerounais Manu Dibango à l'âge de 86 ans.

Christophe le chanteur

Christophe est un descendant d'immigrés Italiens originaires du Frioul. En 1891 son arrière-grand-père, le maçon-fumiste Baptiste Bevilacqua, s'installe à Juvisy et fait venir de nombreux compatriotes pour travailler dans l'entreprise familiale.

Plusieurs décennies après, le père de Christophe, Georges Jacques Bevilacqua, tient une entreprise d'installation de chauffage central qui prospère assez pour s'étendre à la vente d'électroménager, tandis que la mère est couturière.

Christophe le chanteur atteint du Covid-19

Vers l'âge de 8 ans, Édith Piaf et Gilbert Bécaud sont ses premières idoles, puis le blues, il découvre Robert Johnson et John Lee Hooker. Fasciné très jeune par l American way of life, tel qu'il est dépeint dans les films qu'il va souvent voir au cinéma.

À la fin des annèes 1950, comme bien des jeunes de sa génération (celle du baby boom de l'après-guerre), il est marqué par Elvis Presley et James Dean, tout en développant une passion sincère pour le rock des pionniers de la maison Sun  et le blues (il reconnaîtra avoir également été influencé par Georges Brassens).

Christophe le chanteur

Ayant trouvé sa vocation, il apprend la guitare et l'harmonica . En 1961, il fonde Danny Baby et les Hooligans (« Danny » étant une référence à son prénom Daniel) un groupe amateur. Il chante le plus souvent en yaourt (du faux anglais) tout en s'accompagnant à la guitare et toujours en play-back car il n'aime pas apprendre par cœur.