Camélia Jordana : sa haine anti-flics révolte Christophe Castaner

Camélia Jordana expose sa haine anti-flics lors de l'émission "On n'est pas couché". Les propos de la chanteuse ont déclenché un tollé d'indignations et une réponse de Christophe Castaner.

S'abonner
Camélia Jordana : sa haine anti-flics révolte Christophe Castaner

Camélia Jordana était l'invitée de l'émission "On nest pas couché", présentée par Laurent Ruquier. Ce samedi 23 mai 2020, la chanteuse était particulièrement remontée.

Camélia Jordana dénonce les violences policières

Elle a dénoncé les violences policières lors du débat, et ses propos ont été très mal reçu et ont même révolté le ministre de l'intérieur Christophe Castaner, ainsi que tous les syndicats de policiers.

Camélia Jordana a même mis au défi Christophe Castaner en lui lançant une invitation sur Twitter.

Camélia Jordana défie Christophe Castaner

Camélia Jordana dénonce les violences policières

Cela faisait plusieurs semaines que Laurent Ruquier était absent de son émission "On nest pas couché", suite aux mesures liées à la crise sanitaire.

Mais ce week-end c'était son grand retour. L'animateur pour cette dernière de la saison avait invité l'actrice et chanteuse Camélia Jordana, qui s'est présentée particulièrement vindicative et remontée.

Elle débattait sur le plateau avec l'écrivain Philippe Besson, qui est d'ailleurs un proche d'Emmanuel Macron. Le débat s'est orienté sur le sujet concernant les violences policières. Camélia Jordana s'exprimait en disant : 

Camélia Jordana ses propos violents

"Avec les cheuveux frisés je suis ne suis pas en sécurité"

"Il y a des milliers de personnes qui ne se sentent pas en sécurité face à un flic, et j'en fais partie", a lancé Camélia Jordana, qui dénonce très clairment le manque de protection des forces de l'ordre envers certaines communautés.

.Elle a ajouté : "Je ne parle pas des manifestants, je parle des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau.

"C'est un fait ! Aujourd'hui, j'ai les cheveux défrisés. Quand j'ai les cheveux frisés, je ne me sens pas en sécurité face à un flic en France", conclut-elle. 

Camélia Jordana les polémiques sur ses propos

Propos mensongers et honteux 

Il n'a fallu que quelques heures pour voir apparaître des réactions. En effet le ministre de l'intérieur Christophe Castaner n'a pas tardé pour réagir à chaud via Twitter sur les propos honteux et mensongers de la chanteuse : 

"Non madame, les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue, ne se font pas massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau. Ces propos mensongers et honteux alimentent la haine et la violence. Ils appellent une condamnation sans réserve", a écrit Christophe Castaner dans la matinée du dimanche 24 mai.

Camélia Jordana : coup de gueule

Camélia Jordana : "Je veux un débat public"

Pour Camélia Jordana, le débat et la polémique ne font que commencer. L'interprète de "Non non non" (Ecouter Barbara), a tenu répondre à son tour, sur Twitter.

Elle propose de débattre en direct avec Christophe Castaner et elle confirme son désir d'affronter le ministre en déclarant : "Épatée par toutes ces réactions, enthousiaste par la réouverture du débat public".

"Je ne m'exprimerai pas dans les médias suite aux nombreuses sollicitations en réaction aux propos de Castaner. Je serai en revanche honorée de débattre en direct avec lui sur le plateau de son choix."

Camélia Jordana dénonce les violences policières

Propos honteux et inadmissibles 

Les personnalités politiques de la droite et de l'extrême droite, contestent et condamnent ces propos. Le député LR Eric Ciotti déclare, surTwitter :

"Propos honteux et inadmissibles de Camélia Jordana sur le plateau de "On nest pas couché". Je demende à Christophe Castaner de déposer une plainte pour défendre l'honneur de nos policiers".

Sébastien Chenu, le porte-parole du Rassemblement National déclare de son côté : "La palme d'or à Camélia Jordana, dont la bêtise sans fond et le discours haineux, vis à vis des forces de l'ordre nous démontrent qui sont ceux qui divisent la France et sur quel critères ils réfléchissent".

Camélia Jordana et Christophe Castaner

Les syndicats policiers sont aussi contre les propos de Camélia Jordana. Alliance Police Nationale annonce vouloir saisir le procureur de la République, pour des accusations inadmissibles : "Témoignages consternants d'une nouvelle star de le bêtise et arguments sacandaleux"

A l'inverse, la chanteuse a reçu le soutien politique de l'ancien marcheur Aurélien Taché.Il déclare : "Cette France est si différente de celle dans laquelle nous avons grandi", a-t-il écrit. 

Camélia Jordana fait le buzz

L'association SOS Racisme a aussi tenu montrer son soutien à la chanteuse, en rappelant, dans un communiqué sa demande pour que soit ouvert le chantier de la lutte contre le racisme au sein de la police et de la gendarmerie nationale.

Le syndicat de police Alliance a pour sa part annoncé saisir le procureur de la République.