Brigitte Bardot polémique : elle soutient vivement la police française

Brigitte Bardot, soutien ouvertement les policiers Français et la star crée ainsi de vives polémiques avec des propos jugés racistes par de nombreux internautes alors que certains la soutiennent

Brigitte Bardot polémique : elle soutient vivement la police française

De très nombreuses manifestations organisées en mémoire de George Floyd et d’Adama Traoré, ont toujours lieu. 

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a annoncé plusieurs mesures afin de lutter contre les violences policières. Les syndicats policiers s'insurgent et à leur tour ils manifestent dans toutes les villes de France.

Brigitte Bardot soutien la police française

Soutien à la police

Mais une grande star française en la personne de Brigitte Bardot, exprime par un message sur Twitter, son soutien aux corps policiers  de France et provoque une énorme polémique. 

Le décès de George Floyd le 25 mai dernier a révélé que les forces de l'ordre utilisaient parfois certaines méthodes brutales et controversées pour pratiquer des interpellations de suspects.

Brigitte Bardot coup de gueule

Affaire Adama Traoré

La vidéo de l'agonie de George Floyd, a fait le tour de la planète et a déclenché de nombreuses manifestations dénonçant les violences policières.

En France, l'affaire Adama Traoré a aussitôt ressurgi depuis la mort violente de ce malheureux Afro-américain de 46 ans.

En effet, suite à son interpellation par la gendarmerie, Adama Traoré décédait des suites de son arrestation en 2016, il était âgé de 24 ans.

Brigitte Bardot propos racistes

"Vive la police française"

Sous la pression des manifestations, qui ont eu un énorme impact, le ministre de l'intérieur a annoncé des mesures concernant les violences policières.

Ces annonces ont provoqué un tollé général auprès des syndicats policiers et aujourd'hui ils reçoivent un soutien innatendu de Brigitte Bardot. Dans son message, l’actrice rend tout d’abord hommage aux forces de l’ordre, luttant contre "la racaille envahissante".

"Vive la Police française ! Vive ceux qui nous protègent avec courage et abnégation, ceux qui représentent la loi républicaine et se dévouent perpétuellement, jour et nuit, pour éviter que la racaille envahissante ne mette la population en danger".

Elle poursuit en épinglant le ministre de l'intérieur Christophe Castaner, mais également Emmanuel Macron.

Brigitte Bardot polémiques

Dérapages

"J’admire leur bravoure et comprends leur révolte face à un Castaner lamentable soutenu par un Macron soumis ! Je suis française de souche, j’ai représenté "Marianne" et suis connue du monde entier alors je vous emmerde, vous les donneurs de leçons, les politiquement corrects, bande de trouillards émasculés". 

 Voici donc du pur Brigitte Bardot comme on la connaît, reconnue pour ses  fréquents dérapages verbaux et ses coups de gueule mémorables. 

Brigitte Bardot nous sert encore une fois du haut de ses 85 ans, des propos très brutaux, controversés en manifestant régulièrement des idées racistes.

Brigitte Bardot tacle le gouvernement

En soutien à Brigitte Bardot, de nombreux internautes sont intervenus  'Il est rare d’avoir des artistes intelligents. Il est encore plus rare qu’ils soient courageux". "Vous resterez la France aux yeux du monde entier. Belle, fière et battante". "Macron disparaîtra parmi tous les médiocres", "On peut toujours compter sur notre Brigitte pour défendre les valeurs de notre pays", "Elle en balance encore Brigitte ! Bravo, ça a au moins le mérite d'être clair !".

Brigitte Bardot soutient la police française

D’autres par ailleurs n'ont pas manqué de critiquer sa prise de position et l’emploi de la tournure "français de souche" : "Mme Bardot je suis aussi français de souche...Et après avoir vu ce que les forces de l'ordre pouvaient faire à des milliers de "français de souche" dans les manifestations Gilets jaunes, ou autres..Je ne suis vraiment pas sûr que ces FDO protègent les français ",  "De toute façon ton racisme t’a rendu laide Brigitte", "En plus d'être laide, tu es bête.Remarque, tu l'as toujours été"