Bill Gates prédisait l'épidémie du coronavirus : il propose 3 mesures

Bill Gates qui prédisait déjà en 2015 l'épidémie de coronavirus, propose aujourd'hui ses trois mesures à tous les États

Bill Gates prédisait l'épidémie du coronavirus : il propose 3 mesures

Bill Gates en 2015 alertait déjà toutes les autorités et expliquait lors d'une conférence, le manque de préparation de tous les Etats face à un éventuel cas de pandémie.

Ce discours pour le moins prophétique imaginé par Bill Gates, n'est pas celui des prohéties d'un certain Nostradamus, mais bien celui d'un homme visionnaire vu la situation de la crise sanitaire mondiale actuelle, liée a l'épidémie de coronavirus.

Nous revenons aujourdhui sur certaines de ses déclarations très troublantes de l'époque et sur ses 3 mesures essentielles pour lui.

Bill Gates en 2015, il prédisait une épidémie mondiale

Le fondateur de Mocrosoft annonce pour l'occasion, un don de 50 millions de dollars afin de lutter pour aider la recherche contre le virus du Covid-19.

Ces paroles de Bill Gates : "Nous ne sommes pas prêts pour la prochaine épidémie", ont été prononcées en 2015 lors d'une conférence sur le virus Ebola et les leçons à en tirer. La fondation Bill & Melinda Gates engagée dans des cause humanitaires faisait état de situations possibles à venir.

Bill Gates predictions

Il y a aussi une courte conférence de huit minutes retransmise en partie sur Youtube. Dans cette intervention il prédit sans hésiter l'apparition du coronavirus Covid-19. 

A tel point que la vidéo connaît un regain d'intérêt depuis quelques jours, via les partages sur les réseaux sociaux.

Bill Gates coronavirus

La prochaine épidémie sera bien plus dramatique

En 2015 Bill Gates s'exprimait par ces mots :" Quand j'étais gamin, la catastrophe dont on avait le plus peur était une guerre nucléaire. Mais aujourd’hui, le plus grand risque de catastrophe mondiale ne ressemble pas à ça. Il ressemble à ça", disait-t-il en pointant du doigt une image symbolisant un virus.

Il ajoutait : "Si quelque chose tue plus de 10 millions de gens dans les prochaines décennies, ça sera probablement un virus hautement contagieux plutôt qu'une guerre. Nous avons énormément investi dans la dissuasion nucléaire, mais très peu dans un système pour arrêter les épidémies. Nous ne sommes pas prêts pour la prochaine épidémie", assurait-il.

Bill Gates : en 2015, il prédisait une épidémie mondiale

Aujourdhui le multi-milliardaire américain philantrope, appelle à une réponse et une approche concertée pour lutter et combattre cette terrible pandémie de coronavirus Covid-19.

Le coronavirus touche toute notre planète. Il est impératif de convaincre les États riches à voir plus loin que leurs frontières. Il déclare ainsi : "Depuis que le monde a pris conscience du virus, au début du mois de janvier, chaque pays s’est focalisé sur ses propres intérêts nationaux en se demandant: 'Comment pouvons-nous protéger les gens à l’intérieur de nos frontières ?"

Bill Gates : en 2015, il prédisait une épidémie mondiale

Il ajoute : C’est une réaction compréhensible. Mais, quand un tel virus s’avère aussi contagieux et répandu que le Covid-19, les dirigeants doivent comprendre que la pandémie restera une menace pour toutes les personnes, où qu’elles soient dans le monde, tant qu’elle sévira encore quelque part."

Bill Gates prediction coronavirus

Bill Gates met en avant la situation dramatique des pays pauvres, pour lesquels il craint le pire "Jusqu’à présent, le Covid-19 n’a pas encore frappé durement les pays à faibles et moyens revenus. Nous ne savons pas vraiment pourquoi.

"Mais, en revanche, ce dont nous sommes sûrs, c’est que la maladie finira tôt ou tard par se propager largement dans ces pays. Et que, sans aide, le nombre d’infections et de décès sera sans doute beaucoup plus élevé que ce que nous observons aujourd’hui".

Bill Gates : en 2015, il prédisait une épidémie mondiale

Il développe et conclut par ceci : "Cette simple observation suffit à prendre conscience de la menace: le Covid-19 a provoqué une saturation des services de santé dans des villes comme New York, alors qu’un seul hôpital à Manhattan dispose de plus de lits de soins intensifs que la plupart des pays africains. Dans ces derniers, la pandémie pourrait donc faire des millions de victimes."

 Bill Gates appuie sur l'extrême importance d'adopter une stratégie internationale et mondiale. "Les pays développés auront beau avoir réussi à endiguer la maladie au cours des prochains mois, le virus pourrait effectuer un retour en force si l’épidémie continue à faire des ravages quelque part dans le monde. En un rien de temps, toute la planète serait à nouveau infectée. Nous devons donc mettre en œuvre une stratégie mondiale pour lutter contre cette maladie."

Bill Gates : en 2015, il prédisait une épidémie mondiale

Trois mesures phares indispensables, sont préconisées à son avis :  "Premièrement, tous nos dirigeants doivent s’assurer que le matériel destiné à combattre la pandémie, comme les masques, les gants et les tests de diagnostic, soientt alloués efficacement à l’échelle de toute la planète".

"Hors de question de surenchérir entre pays pour des fournitures et du matériel vital sinon le virus ferait encore bien plus de victimes".

Bill Gates : en 2015, il prédisait une épidémie mondiale

La deuxièeme mesure de Bill Gates serait de : "fournir le financement nécessaire au développement d’un vaccin". Et le milliardaire de préciser: "Les chercheurs qui travaillent déjà au moins actuellement à huit vaccins potentiels contre le Covid-19, sont convaincus qu’un d’entre eux sera mis au point dans les 18 mois qui viennent. Cette échéance ne sera respectée que si le financement suit en suffisance."

La troisième mesure de Bill Gates, concerne le coût des recherches et la mise à disposition dun vaccin : "Les entreprises privées qui sont prêtes à produire le vaccin ne devraient pas le faire à perte.

Cela étant, chaque vaccin contre le Covid-19 devra être considéré comme un 'bien public mondial' et donc rester abordable et accessible pour tout le monde", explique-t-il.

Bill Gates : en 2015 il prédisait une épidémie mondiale