Autant en emporte le vent : polémiques sur le chef d'oeuvre aux 10 oscars

Autant en emporte le vent, le grand classique du cinéma américain est l'objet de violentes polémiques. Le long-métrage aux 10 Oscars, jugé raciste est retiré des plates-formes de ventes en ligne.

Autant en emporte le vent : polémiques sur le chef d'oeuvre aux 10 oscars

Soustrait de la plate-forme parce qu'il donnerait une version acidulée de l'esclavage, le chef-d'oeuvre du cinéma classique aux dix Oscars, est en première position des films les plus vendus par le géant du commerce en ligne.

Autant en emporte le vent retiré de la vente

Mouvement de protestation

En plein mouvement de protestation contre le racisme et les violences policières actuelles concernant les populations noires aux États-Unis, “Autant en emporte le vent” est retiré temporairement de la vente par HBO Max. 

En tête des ventes sur Amazon et sa plate-forme Prime Vidéo, propose trois éditions du film de 1939 dont un coffret anniversaire des 70 ans.

Autant en emporte le vent : polémiques racistes

Le droit de choisir

le long-métrage de Victor Fleming s'est hissé à la cinquième position chez son concurrent iTunes. Le long-métrage adapté sur le roman de Margaret Mitchell se positionne juste après The Hunt , Birds of Prey , Bad Boys for Life et Invisible Man .

L'historien Pascal Blanchard sur le plateau de l'émission *Quotidien* déclare : “Qui a le droit de choisir ce qu’on voit, ce qu’on entend, ce qu’on lit ? Les traces nous permettent de raconter d’où on vient”, puisque “les traces nous permettent de raconter quelque chose”,

Ce grand spécialiste de l’histoire de la colonisation, de l’immigration et du racisme proposait de placer “de très grandes pancartes pour expliquer qui était ce négrier sur une statue”.

“Si vous enlevez l’image Banania, vous ne pouvez pas comprendre ce que Banania prônait dans notre société. C’est ça faire de l’histoire”, affirmait-il, et soutenait-il en conclusion.

Autant en emporte le vent jugé raciste

Retrait immédiat

Autant en emporte le vent raconte l'histoire d'un couple de sudistes incarnés par Vivien Leigh et Clark Gable pendant la guerre de Sécession, voilà le thème du film

Mais ce grand classique du cinéma américain a été épinglé par les historiens pour sa vision édulcorée de l'esclavage.

Ils estiment que le personnel de maison dépeint dans le film est montré comme satisfait de son sort d'être traité comme des employés ordinaires. La plate-forme de streaming HBO Max a donc décidé le retrait temporaire.

Autant en emporte le vent en pleine tempête

10 oscars !

Amazon de son côté, décrit le film comme un classique épique du sud des États-Unis. "Autant en emporte le vent est un produit de son temps et dépeint certains préjudices raciaux et ethniques qui ont, malheureusement, été monnaie courante dans la société américaine".

"Ces représentations racistes étaient injustes à l'époque et le sont encore aujourd'hui, et nous estimions que garder ce film sans une explication et une dénonciation de ces représentations était irresponsable", déclare un responsable d'Amazon.

Autant en emporte le vent avait remporté dix Oscars à l'époque : Meilleur réalisateur pour Fleming. Meilleure actrice pour Vivien Leigh. Meilleure actrice pour son second rôle et première personne noire pour Hattie McDaniel, à remporter le trophée de l'Académie.

Autant en emporte le vent polémiques sur le racisme

Autant en emporte le vent est toujours en quatrième position dans le classement des meilleurs films au monde, juste derrière Citizen Kane, Casablanca et Le Parrain.

Ce jeudi, 11 juin 2020, le chef-d'œuvre de la romancière Margaret Mitchell publié en français en 1938 fait l'objet d'une nouvelle traduction pour les éditions Gallmeister. Un travail en cours depuis plus d'un an de recherches pour la traductrice Josette Chicheportiche. Cette nouvelle traduction d'Autant en emporte le vent sort comme par hasard  en pleine tempête raciale aux États-Unis.