Affaire Sarah Abitbol : Nancy Sohie une autre championne de patinage sort du silence et livre un témoignage glaçant

Affaire Sarah Abitbol : Nancy Sohie une ex-patineuse fait de nouvelles révélations. Le monde du patinage artistique une nouvelle fois pointé du doigt.

Affaire Sarah Abitbol : Nancy Sohie une autre championne de patinage sort du silence et livre un témoignage glaçant

Les langues se délient peu à peu.  Après Sarha Abitbol, une autre championne de patinage artistique Nancy Sohie sort tout juste du silence pour dénoncer les agissements de son ancien entraîneur. Proche de Gilles Beyer, ce dernier l'aurait violée à plusieurs reprises pendant 4 ans, alors qu'elle était mineure.

Décidément le monde du patinage artistique français est frappé par de graves scandales. Sarah Abitbol était dernièrement sortie de son silence pour dénoncer les agissements de son ancien entaineur, Gilles Beyer qui l'aurait violée à maintes reprises lorsqu'elle était âgée de 15 ans.

Comme elle l'explique dans son livre "Un si long silence" tout juste paru le 30 janvier 2020.  "Jai gardé le secret, monsieu O. Pendant deux ans vous dites régulièrement à ma mère : "Ce soir, je garde Sarah pour l'entraîner". Et vous me violez dans le parking, les vestiaires et dans les recoins de la patinoire dont je ne soupçonnais même pas l'existence". Peut-on y lire.

Son ami Phippe Candeloro est révolté et en assez de voir son sport sali par de tels agissements. Alors il va surement et sacrément encore déchanter en découvrant les toutes dernières révélations de Nancy Sohie.

A LIRE: Affaire Sarah Abitbol, Elle brise le silence, Brigitte Macron l'invite à l'Elysée après avoir lu son livre

Affaire Sarah Abitbol

Nancy Sohie accuse son ancien coach de viol

Sacrée championne de France en 1973, cette ex patineuse de 52 ans a décidé de parler et de briser l'omerta. Dans le journal l'Equipe, elle révèle elle aussi avoir été victime de son entraîneur pendant quatre ans. Elle raconte qu'il serait entré en contact avec ses parents alors quelle avait 13 ans, avant de l'entraîner à Bruges.

C'est pendant un stage d'été après une année, que son coach aurait commencé à abuser d'elle. A cette époque il est âgé de 32 ans, il l'aurait emmenée dans sa caravane et aurait débuté des actes sexuels. "On est devenus comme un couple mais en public, il n'avait jamais un geste d'affection, on ne s'embrassait jamais. Pas de billets doux". Explique celle qui a vécu les faits comme une histoire d'amour quelle ne pouvait pas raconter.

Son cauchemar stoppera finalement à ses 17 ans, lorsque ses parents la surprendront lors d'une soirée bien arrosée. C'était à la fois un arrachement et une libération, décrète aujourdhui Nancy Sohie.

Nancy Sohie raconte

De son côté, Jacques Mrozek nie en bloc les accusations de la patineuse. "Je suis parti très tôt aux États-Unis pour deux participations aux Jeux olympiques, cinq aux Championnats d'Europe et cinq aux championnats du monde pour la France. Ensuite j'ai enseigné en Belgique, en Hollande et en Suisse et je n'ai jamais eu de problème avec aucune de mes patineuses".

Reste qu'un élément ne plaide pas en sa faveur car selon Nancy Sohie il était un proche de Gilles Beyer. Tout ceci risque d'entacher un peu plus l'image de David Gailhaquet, qui régna durant deux décennies sur la Fédération française des sports de glace. Accusé d'avoir fermé les yeux, ce dernier a été contraint de démissionner le 8 février dernier.