Adèle Haenel, Ashley Graham, Sarah Abitbol... les femmes font bouger les choses

Dimanche 8 mars,la journée internationale des droits des femmes est supportée par de nombreuse personnalités comme Adèle Haenel, Ashley Graham, et Sarah Abitbol entre autres...

Adèle Haenel, Ashley Graham, Sarah Abitbol... les femmes font bouger les choses

Elles luttent à leur niveau pour leurs droits et refusent les codes imposés aux femmes. A l'occasion de la journée internationale des droits des femmes. Voici quelques stars et personnalités qui font bouger les choses.

Le 8 mars est la journée internationale des droits des femmes. L'occasion de mettre en lumière les femmes qui luttent pour l'égalité des sexes.

Actrices, écrivaines, sportives, mannequins, et personnalités diverses sont très nombreuses à s'exprimer et à hausser le ton en prenant la parole dans les médias en ce début d'année 2020.

Adèle Haenel a tout recemment symbolisé l'image la plus forte à l'occasion de la cérémonie des Césars en quittant brusquement la salle après la récompense attribuée au réalisateur Roman Polanski.

Un geste qui a été médiatisé dans le monde entier et qui  a créé un immense débat dans le mieu du cinéma et qui inspire aujourd'hui au quotidien de nombreux hommes et femmes qui luttent pour la fin de l'omerta face aux abus sexuels.

Les femmes se mobilisent pour leurs droits

La mobilisation dépasse les frontières

Outre-Atlantique, c'est un mannequin qui fait énormément parler d'elle ces derniers mois. Elle refuse de ne poster que des moments "feel good" depuis la naissance de son premier enfant.

Ashley Graham brise tous les codes d'Instagram et des stars habituées à jouer les mamans parfaites sur leurs réseaux sociaux. Un vent de fraîcheur et d'honnêteté sur la maternité choisi par la Top modèle qui illustre ses clichés de vergétures et de déclarations crues.

La journée internationale des droits de la femme

La journée internationale des droits de la femme

En publiant son livre sur les violences sexuelles dont elle a été victime à son adolescence, la patineuse Sarah Abitbol a bouleversé le monde du patinage et plus globalement celui du sport.

Les institutions se doivent aujourdhui de se remettre en question pour protéger les jeunes sportifs et sportives de l'emprise des adultes omniprésents dans leurs vies. Une empreinte dépeinte avec brio par Vanessa Spingora dans "Le Consentement"

Les actrices de la série "Casa de Papel" ont fait modifier les dialogues sexistes de la 4ème saison de la série Netflix. "Il était hors de question qu'une série autant suivie soit en retard sur les questions de lutte pour légalité", a déclaré Itziar Ituno, dans un article du Parisien.

Et elle ajoute : "Les femmes doivent toujours se battre pour leur espace de pouvoir".