Keith Flint (The Prodigy) : Retrouvé pendu, la thèse du suicide remise en question

Le suicide de l’artiste anglais Keith Flint semblait ne pas faire le moindre doute, tant au regard des circonstances de l’acte en lui-même que des difficultés personnelles qu’il rencontrait, mais les conclusions de l’enquête médico-légale ne sont pas aussi catégoriques…

Plus d’un mois après les obsèques de Keith Flint, qui ont eu lieu le 29 mars 2019 dans la petite ville de Bocking dans l’Essex en Angleterre, en présence de ses partenaires de The Prodigy et de son ex-épouse la DJ japonaise Mayumi Kai, des questions demeurent en suspens concernant les circonstances de sa mort, à 49 ans.

Keith Flint (The Prodigy) : Retrouvé pendu, la thèse du suicide remise en question

Et plutôt que de dissiper les derniers doutes sur ce qui s’apparentait très clairement à un suicide, les conclusions du coroner en ont au contraire instillé : le fonctionnaire en charge de l’enquête publique s’est en effet refusé à conclure à un suicide.

Le chanteur agité et adulé du groupe The Prodigy avait été retrouvé mort le 4 mars 2019, pendu à son domicile de North End à Dunmow (Essex) – l’enquête révélera que Keith Flint avait de la cocaïne, de l’alcool et de la codéine dans le sang au moment de son décès.

Keith Flint (The Prodigy) : Retrouvé pendu, la thèse du suicide remise en question

Quelques heures plus tard, Liam Howlett, son partenaire d’aventures électro depuis près de trente ans, réagissait avec émotion, choqué par ce qu’il qualifiait déjà alors de suicide. Mais, le 8 mai 2019, le conorer a estimé ne pas disposer de « preuves suffisantes » pour en arriver formellement à cette conclusion.

« J’ai envisagé la thèse du suicide, a expliqué le coroner Caroline Beasley-Murray, mais il faudrait dans ce cas que je produise des conclusions basées sur la probabilité qu’il ait eu l’intention et qu’il ait délibérément agi en sachant que cela causerait sa mort. Ayant pris en compte toutes les circonstances, j’estime qu’il n’y a pas de preuves suffisantes. Par suite, il me faut étudier l’hypothèse d’un accident : est-ce qu’il faisait l’idiot et que la situation a dramatiquement dérapé ? Mais je ne vais pas enregistrer ces conclusions parce qu’il n’y a pas de preuve suffisante. Je vais enregistrer un verdict ouvert. Nous ne saurons jamais vraiment ce qu’il avait en tête ce jour-là. » En résumé, la fonctionnaire estime qu’il est impossible de savoir de manière catégorique si Keith Flint a effectivement pris la décision de mettre fin à ses jours – ou s’il a été victime d’un accident lors d’un jeu morbide.

Keith Flint (The Prodigy) : Retrouvé pendu, la thèse du suicide remise en question

Après avoir rendu ces conclusions inabouties, elle a épilogué en rappelant combien le chanteur exubérant était apprécié dans sa communauté pour sa gentillesse et sa générosité, adressant de nouvelles condoléances à ses proches. Dans le petit village où vivait paisiblement celui que les foules connaissaient comme une incroyable bête de scène, l’émotion avait été particulièrement vive à l’annonce de sa mort brutale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *