Voici ce que Grégory Lemarchal voulait le plus au monde, révélation 11 ans après.

Plus de 11 ans après la disparition du chanteur Grégory Lemarchal, Laurence, sa maman, fait une incroyable révélation.

Il était au sommet de sa gloire et amoureux pour la première fois… Au point que Grégory Lemarchal en oubliait presque sa maladie, cette fichue mucoviscidose, poussant sa voix d’or si haut qu’il en étonnait même les médecins. Où Grégory trouvait-il ce souffle, lui qui ne pouvait pas respirer comme tout le monde ?

Lui-même avait fini par croire en un don divin : « Si j’ai cette maladie, ce n’est pas pour rien », confiait-il à sa mère qui, dans un livre, Sous ton regard, Le combat de Grégory continue (Michel Lafon), raconte aujourd’hui les cauchemars et les rêves de son ange perdu.

Laurence Lemarchal y dit tout d’une souffrance seulement visible en coulisses, lorsque, entre deux chansons, Greg devait cracher à s’en arracher les poumons et boire plus d’un litre d’eau avant de retourner sur scène, « le seul endroit où je ne me sens pas malade » soufflait-il à sa mère, elle-même convaincue que son « Titi » s’en sortirait. Car elle dit aussi l’espoir.

À 23 ans, son fils était heureux, et fou amoureux de Karine Ferri, jolie brune de 24 ans révélée comme lui par une émission de télé-réalité. Entre le gagnant de la Star ac’ 4 et la séductrice du Bachelor 2 , les mauvaises langues dénonçaient pourtant une idylle d’opérette. Alors qu’en avril 2006, notre magazine se faisait l’heureux messager de leur amour, la rumeur se déchaînait contre Karine, soupçonnée de se servir du petit prince de la chanson pour sa propre carrière !

Voici ce que Grégory Lemarchal voulait le plus au monde, révélation 11 ans après.

Mais, comme l’a si justement écrit Saint-Exupéry : « L’essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu’avec le cœur. »

Devenue Miss météo sur M6, et désormais animatrice du Monde des records sur W9, l’ex-bachelorette a en effet lutté au quotidien avec son fiancé, partageant avec lui toutes les promesses d’avenir. Une greffe de poumons aurait pu sauver Greg et leur permettre de réaliser leurs rêves : « Ils voulaient se marier et avoir des enfants », a révélé Laurence dans l’émission Sept à huit, du 1er novembre, sur TF1.

GREGORY LEMARCHAL

Contrat
Le 10 avril 2007, le chanteur donne son accord pour recevoir un greffon : « Je signe le plus beau contrat de ma vie », dira-t-il alors. Mais, pour soulager ses souffrances, les médecins sont contraints de le plonger dans un coma artificiel en attendant la greffe… qui n’arrivera pas.

Voici ce que Grégory Lemarchal voulait le plus au monde, révélation 11 ans après.

Grégory s’éteint le 30 avril. Jamais Laurence ne connaîtra les petits-enfants dont elle a tant rêvé, jamais elle ne donnera le bras à son fils le jour béni de son mariage avec Karine. « J’ai prié pour qu’il y ait un accident sur le périphérique, vous vous rendez compte ? avoue-t-elle, dévastée par la douleur. J’aurais donné mes poumons pour sauver mon enfant !»

Voici ce que Grégory Lemarchal voulait le plus au monde, révélation 11 ans après.

Aujourd’hui, c’est dans l’action que cette mère éplorée trouve le courage de s’en sortir. Les droits d’auteur de son livre, ainsi que ceux de Rêves, le second album posthume de Grégory, seront ainsi entièrement reversés à l’association qu’elle a fondée avec son mari.

À chaque rendez-vous, la jolie Karine est là, fidèle, portant au poignet ce bracelet en forme de menottes, symbole de leur union. Espérons pourtant que cette éternelle fiancée, attachée au souvenir de son amour disparu, saura s’en délivrer un jour. Nul doute en effet que son petit prince Grégory Lemarchal n’aurait pas aimé la voir prisonnière de leur histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *