Vous êtes tout le temps fatiguée...

Fatigue chronique : et si c’était de l’apnée du sommeil ?

Vous êtes tout le temps fatiguée, et vous n’arrivez pas à trouver pourquoi ? Une récente étude de la Oxford University (Grande-Bretagne) a peut-être une explication à vous proposer : l’apnée du sommeil.

Fréquente chez les femmes à partir de l’âge de la ménopause (55-60 ans), l’apnée du sommeil se manifeste par des arrêts involontaires de la respiration au cours de la nuit – en clair, on retient notre souffle pendant un court moment, sans le vouloir. Généralement, ces apnées durent 10 secondes à chaque fois et sont provoquées par un relâchement des muscles de la langue et de la gorge, combiné à un excès de graisse au niveau du cou et du menton.

« Beaucoup de femmes souffrent d’apnée du sommeil sans le savoir, explique le Pr. John Stradling, principal auteur de cette étude. Le problème, c’est que ce trouble du sommeil provoque des conséquences qui peuvent être lourdes : fatigue chronique, maux de tête, somnolence… Si vous avez un doute, il peut être intéressant de consulter un spécialiste du sommeil. »

Comment savoir si vous souffrez d’apnée du sommeil ? Demandez à votre conjoint ou (à défaut) enregistrez votre sommeil : si vous ronflez de manière intense et progressive, avec des pauses caractérisées par une respiration bruyante/sifflante, il y a des chances que ce soit associé avec de l’apnée du sommeil ! Par ailleurs, si vous vous réveillez plusieurs fois par nuit, si vous souffrez dedépression, de surpoids ou de problèmes de thyroïde, mieux vaut consulter.

Derniers Articles