Vous ne supportez pas les gens qui font trop de bruit en mangeant ? Il est fort probable que vous soyez un génie créatif !

Vous aussi vous ressentez un sentiment de rage et de frustration inexpliqué lorsque vous entendez une personne indélicate faire des bruits de mastication lorsqu’il mange ? Le craquement des chips sous la dent, mais aussi les ronflements, les reniflements et autres petits sons désagréables vous hérissent le poil ? Alors vous souffrez peut-être tout simplement d’une condition particulière, la misophonie.

 

On vous avait déjà parlé de cette sensibilité sélective à certains bruits. Et il se trouve que près de 20% des personnes en souffrent, à des degrés plus ou moins élevés ! Cela peut se traduire par un simple agacement, voire une soudaine envie de péter les rotules au type qui mange son jambon-beurre la bouche ouverte à côté de vous dans le bus... mais sachez que certaines personnes en souffrent tellement qu’elles sont obligées de se faire soigner.

Ce n’est malheureusement pas une blague, et il se trouve que très peu d’instituts dans le monde prennent en compte la misophonie comme une condition potentiellement incapacitante. Pourtant la souffrance de certains est bien réelle : impossibilité de se rendre à leur travail, de sortir dans la rue, de suivre des cours…

  

Mais même si votre cas n’est pas aussi extrême, il est probable que vous ayez déjà ressenti une sensation de frustration et d’énervement à cause d’un bruit particulier. Peu importe que le bruit en question provienne d’un objet, d’un être aimé ou d’un parfait inconnu : vous ressentez une sensation d’agacement, voire de dégoût, si forte que vous êtes obligé de quitter la pièce pour mettre un terme à cette véritable torture auditive.

 

Heureusement, il y a une bonne nouvelle dans tout ça : des chercheurs de la Northwestern Universityont en effet découvert que les personnes qui sont hypersensibles à certains bruits particuliers tendent à être plus créatifs que les autres !

 

@Mark Alan Stamaty


L’étude démontre, entre autres, que plus on est perturbé par les bruits extérieurs, plus on a une forte probabilité d’obtenir de bons résultats dans des tests de créativité. Les chercheurs appellent « filtre sensoriel » la faculté de sélectionner les informations sensorielles utiles, et d’ignorer les choses inutiles afin de mieux se concentrer. Et ils ont remarqué un troublant rapport entre les personnes dont le filtre sensoriel « fuit » et le processus de la pensée créative !

 

Cette difficulté à filtrer les sons ou autres perturbations extérieures est à l’origine de la misophonie. Mais cela peut provoquer d’autres effets en vous, comme le fait de détourner facilement son attention, le besoin de travailler seul, l’incapacité de se concentrer tout en écoutant de la musique, et des troubles de concentration en général…

 
Une petite vidéo en bonus, rien que pour vous (sans commentaire)

Si vous avez l’un de ces problèmes, il est fort probable que vous soyez en fait une personne à fort potentiel créatif, plus tourné vers la pensée abstraite et l’art que dans les questions d’ordre logique, mathématique ou matériel.

 

Voilà. La prochaine fois que vous vous retrouvez assis à côté d’une personne qui fait des bruits horribles en mangeant, respirez un grand coup et essayez de faire preuve de tolérance et de compréhension : après tout, les génies n’ont jamais eu la vie facile, ce n’est pas de leur faute s’ils sont différents du commun des mortels !

Derniers Articles