Voilà pourquoi manger trop et trop gras va vous rendre triste…

Il est toujours difficile de s'imposer des interdits en cette période de fêtes qui se caractérise avant tout par une abondance de nourriture. Remettons donc nos bonnes décisions à l'an prochain, porteur de bien des promesses rarement tenues.

 

N'ayons pas trop mauvaise conscience non plus. Ce n'est pas le moment de déprimer, ce qui aboutirait au même résultat qu'une nourriture trop grasse.

 

En effet, des scientifiques se sont penchés sur le lien direct qu'ils soupçonnaient, entre une nourriture trop grasse et la déprime. Une suralimentation déboucherait sur une dépression programmée. Ce sont ces mécanismes qui ont fait l'objet d'une étude américaine à laquelle a procédé Sophie Dutheil, experte en neuroscience, et dont les résultats ont été publiés dans la très sérieuse revue "Neuropharmacology".

 

Non seulement cette étude souligne le lien biologique entre une alimentation trop riche et la dépression, mais elle ouvre aussi des perspectives pour le traitement d'autres maladies comme le diabète.

 

Cette étude met en exergue que les troubles du métabolisme chez les diabétiques de type 2, favorise un état dépressif et d'anxiété.

g1

 

g3

 

g2

 

Source : Le Parisien 

Derniers Articles