Voici une autre manière de dépister le cancer du sein...

Un gant hypersensible pour dépister le cancer du sein

Souple et sensible, constitué de nanotubes de carbone, ce nouveau matériau détecte très précisément les variations de pression et il pourrait ainsi servir à percevoir une tumeur présente dans le sein.

C’est une équipe de chercheurs japonais et américains qui a conçu ce matériau, lequel pourrait être utilisé pour percevoir, à la palpation, une anomalie mammaire. Ce dispositif pourrait détecter une tumeur de petite taille. Le prototype mesure 4,8 cm de côté, et entre 3,4 et 8 micromètres d’épaisseur, et il évalue la pression en 144 points différents en même temps. Une sorte de capteur de pression super-efficace… mais qui doit encore gagner en durabilité avant qu’on puisse l’utiliser chez le médecin. Peut-être remplacera-t-il bientôt la peu agréable mammographie ? 

Derniers Articles