Voici pourquoi les hommes préfèrent les emmerdeuses... - Page 1/3

Pourquoi les hommes aiment les emmerdeuses

On fait des efforts pour être charmante, attentive, féminine et on remarque que les hommes sont souvent avec des harpies. Huit explications psys déculpabilisantes.

Elle lui rappelle sa mère

Anne coupe systématiquement la parole à son mari quand il raconte une histoire. Teigneuse : « Tu me l’as déjà raconté dix fois ». Énervée : « Oui, bon et alors ? ». Quand elle ne lui balance pas des « Accouche » rageurs parce qu’elle estime qu’il ne parle pas assez vite. Elle est hyperspeed, lui doux comme un agneau. Analyse de Serge Hefez, psychiatre et thérapeute de couple et de famille et Gisèle Harrus-Révidi, psychanalyste : « Elle lui rappelle sûrement sa mère ». « Le premier objet d’amour d’un homme est toujours sa mère » explique Serge Hefez « mais cet amour est chargé d’ambivalence ». Le petit garçon adore sa mère et la craint en même temps. C’est elle qui le comble mais aussi qui le punit. Les hommes finissent souvent par projeter sur leur compagne ce personnage à la fois tant aimé et redouté. Quand ils ne trouvent pas une femme qui est la copie conforme de leur maman, ils s'arrangent parfois inconsciemment pour téléguider la leur. La plus charmante des compagnes peut ainsi être se retrouvée métamorphosée en mégère.  Sans forcément d’ailleurs y trouver son compte. C’est ainsi que, raconte Serge Hefez « En thérapie de couple, il arrive toujours un moment où la femme dit à son mari : « Je ne suis pas ta mère ! Je ne veux pas être comme ta mère »

Avec elle, il ne s’ennuie pas

Elle change d’avis comme de chaussures. N’arrête pas de se plaindre qu’il ne l’écoute pas, ne la comprend pas. Deux minutes après, elle ronronne et se love contre lui. Un volcan. Elle l’aime et le déteste, le vénère et le méprise dans la foulée, hurle pour un rien. Bref, elle est un peu fatigante. Lui ? Il l’adore… Il n’a pas l’air de se rendre compte qu’elle exaspère tout le monde avec ses états d’âme et ses revirements permanents. Il a l’air accro. Maso ? Pas vraiment. D’après Gisèle Harrus-Revidi, il serait plutôt content parce qu’il ne s’ennuie pas : « Ce genre de femme explosive met du piment dans une vie de couple en soufflant le chaud-froid ». Avec elles, on ne s’endort pas et on aime, même si le prix à payer est d’être traité comme un chien devant témoins…

Page 1 sur 3

Derniers Articles