Voici les meilleurs taux de survie de cancers en France... - Page 1/2

Cancer : de meilleurs taux de survie en France

Une étude publiée le 2 février révèle que la plupart des cancers ont présenté une amélioration de survie de cinq ans au cours de la période 1989-2013.

Les résultats de l'enquête menée par le réseau Francim des registres des cancers, le service de biostatistique des Hospices civils de Lyon (HCL), l'Institut de veille sanitaire (InVS) et l'Institut national du cancer (INCa) s'avèrent plutôt encourageants. Et pour cause, selon ce troisième rapport sur la survie des personnes adultes atteintes d'un cancer en France métropolitaine, les taux se révèlent meilleurs. Sur 53 types de cancer pris en compte sur les 535 000 cas étudiés, entre les années 1989 et 2013, les patients sont toujours en vie cinq ans après avoir été diagnostiqués.

Parmi les formes de tumeurs les plus fréquentes où l'évolution de survie est la plus significative, le rapport met en avant le cancer de la prostatele cancer du sein et le cancer côlon-rectum. 72 % des hommes atteints d'un cancer de la prostate entre 1989 et 1993 étaient encore en vie cinq ans plus tard. Entre 2005 et 2010, ils étaient 94 % à avoir survécu cinq ans après le diagnostic. Le directeur général de l'InVS, François Bourdillon, se réjouit de ces 22 % supplémentaires en quinze ans. Cette évolution s'explique surtout par une meilleure prise en charge thérapeutique et une amélioration du dépistage.

Page 1 sur 2

Derniers Articles