Une jeune maman partage la liste de 20 choses, d'une honnêteté brutale mais à mourir de rire, auxquelles les femmes qui viennent d'accoucher doivent s'attendre...

Avoir un bébé, c’est une expérience formidable. En revanche, il y a bien des choses que l’on “oublie” de dire aux futures mères…

Une maman britannique, Bekki Pope, a établi une liste hilarante de 20 choses honnêtes qui arrivent aux mamans qui viennent d’accoucher… Et c’est vraiment génial !

 


20 choses auxquelles vous devez vous attendre après avoir extrait un bébé de votre vagin :

1. Les douleurs post-partum. Douleurs. Post-partum, ça veut dire après l’accouchement. C’est fou, hein ? À croire que quand le bon Dieu a conçu les organes de la femme pour accoucher, il n’y a pas pensé, ou alors il nous voulait vraiment du mal.

2. Le premier pipi. Pas celui du bébé, hein, le vôtre. Prenez un pichet avec vous et versez-le vous dessus comme si vous étiez la star d’un porno vraiment très chelou. Croyez-le ou pas, mais ça aide.

3. Le premier caca. Pas celui du bébé… Bon, ne paniquez pas. Vous pourriez croire que vous avez un autre bébé en train de sortir, mais c’est tout à fait normal de ressentir ça. Si ça peut vous aider, rappelez-vous la taille du machin que vous venez d’expulser de votre vagin, et dites-vous qu’en comparaison, c’est du gâteau. 

4. Votre bébé a l’air d’avoir une tronche bizarre. Genre… vraiment bizarre. On vous dira toujours « oh quel petit bébé trop choupinou et mignon », mais en vrai il ressemble à un petit grand-père miniature, tout chauve, tout ridé et baveux. Pas d’inquiétude, vous n’avez pas créé un monstre : ça s’arrangera avec le temps.

5. Leurs parties génitales sont parfaitement ridicules. Surtout si c’est un petit garçon. Leurs testicules sont complètement disproportionnés par rapport à leurs tout petits zizis, et vous pourriez vous mettre à prendre peur qu’ils ne restent comme ça ! Fort heureusement, ce « gonflement » n’est que passager et la chose reprendra bientôt sa taille normale.

6. Leur premier caca (à eux) n’est pas du caca. Ça ressemble plus à du mazout, et c’est dégueulasse. Certaines personnes pensent que ce phénomène est l’œuvre de belles-mères particulièrement diaboliques qui remplissent les couches de goudron pour vous tester, et ricaner en vous voyant chercher sur Google pour savoir si c’est normal ou pas.

7. Votre première douche risque de ressembler à un film d’horreur. Vous allez probablement vous dire que vous ne serez plus jamais comme avant, et que vous allez continuer à marcher en crabe, tel John Wayne fraîchement descendu de son cheval.

8. Vous allez vous étonner en voyant à quel point les femmes de plus de 40 ans deviennent complètement gagas avec les bébés, en particulier le vôtre. Elles l’attraperont sans vous avertir ni vous demander quoi que ce soit, les tripoteront de partout, masseront leur bidon pour qu’ils fassent caca, leur feront des bisous partout et vous les rendront pleins de maquillage, de rouge à lèvres et de fond de teint.

9. Votre bébé vous déteste. Il ne pleure pas : il pousse ces cris afin de communiquer avec son maître, Satan, afin de recevoir ses prochaines instructions pour parvenir à l’achèvement de leur plan suprême : vous anéantir. Bon, plus sérieusement, il ne vous déteste peut-être pas, mais en tout cas vous aurez l’impression qu’il fait exprès de tout faire pour vous rendre folle. Par exemple, quand il s’arrêtera immédiatement de pleurer dès qu’une autre personne que vous le prendra dans ses bras (grrr…) ou bien lorsqu’il vous réveillera 26568 fois au beau milieu de la nuit.

10. Le fait d’allaiter votre enfant fera partie intégrante de votre existence. Et le fait de voir un minuscule petit bonhomme en train de téter votre sein vous remplit de joie. Dans ces moments-là, vous avez l’impression d’être une véritable maman. Ou bien l’innocente victime d’un vampire miniature, au choix.

11. Il y a des sortes de charognards avides, qui hantent les hôpitaux, et qui semble-t-il peuvent sentir de très loin l’odeur de votre vulnérabilité et de votre faiblesse. Ces salopards de la pire espèce viendront innocemment vers vous, feront plein de photos de votre bébé en train d’être mignon (alors que si c’est vous qui les faites, pas moyen, il aura toujours l’air moche). Ensuite seulement, ils vous les proposeront en échange d’un prix qui équivaut plus ou moins au PIB du Botswana. Le mec vous montrera les 50 photos identiques qu’il a prises de votre bébé dans exactement la même position, en vous demandant de choisir vos préférées. Au final, il parviendra à vous convaincre de vendre votre maison et votre voiture.

12. La nourriture d’hôpital est tellement dégueu que vous en viendrez à vous demander si ce n’est pas cela, finalement, qui motive certaines femmes à accoucher à domicile.

13. Il pète. Il rote. Il fait des hoquets et des bruits chelous dans son sommeil. Il est grand temps que vous l’éduquiez ! Parfois, quand vous êtes en public, vous espérez de toutes vos forces que les gens autour savent que c’est votre bébé et pas vous qui a pété. Bon bien sûr, même si c’était vous, vu l’état des muscles de vos sphincters, vous ne vous en rendriez pas compte de toute façon.

14. Votre ventre jadis si beau et si rond ressemble à un ballon quelques jours après une fête d’anniversaire : il se vide lentement, devient tout ridé et flasque. Par contre, la texture est plutôt marrante quand vous appuyez dessus avec votre doigt.

15. Tout le monde voudra absolument vous voir à l’hôpital, à croire que les gens aiment voir la souffrance des autres. De toute façon vous serez tellement perchée avec tous les médocs et les antidouleur qu’on vous aura refilés, que vous raconterez n’importe quoi aux gens qui seront venus vous rendre visite.

16. Tout le monde autour de vous vous bassinera en vous disant qu’il faut faire très attention, qu’il faut utiliser des moyens de contraception, que vous êtes très fertile après avoir accouché et qu’il y a de fortes chances pour que vous retombiez à nouveau enceinte si vous ne faites pas attention. Ils oublient juste un truc : pour le moment, vous ne voulez pas entendre parler de sexe ni voir un pénis vous approcher de près ou de loin. D’ailleurs, si votre compagnon approche le sien un peu trop près, vous n’hésiterez pas à le lui couper.

17. Tout chez vous est vénère. Votre cerveau est vénère, vos yeux aussi, votre ventre, votre vessie et votre cul sont vénères. Seul votre vagin ne l’est pas, parce qu’il est tout simplement en PLS.

18. Les gens vous demanderont sans cesse si vous avez commencé à produire du lait, au point que cette pensée finisse par vous obséder autant qu’à eux. Finalement, vos tétons finiront par se prendre pour des tuyaux d’arrosage automatique.

19. Un vrai conseil pour la route, parce qu’il en faut : ils voudront vous renvoyer à la maison aussi vite que possible. Vous prenez de la place, vous avez déjà extrait votre petit humain puant de votre corps, les docteurs ont bien vérifié que vous n’aviez pas accouché d’un monstre et maintenant, ils veulent que vous débarrassiez le plancher le plus vite possible. Ne faites pas cela. Pas tant que vous n’êtes pas fin prête, en tout cas. Prenez le temps de demander toute l’aide et tous les conseils nécessaires, avant de retourner chez vous. Parce qu’une fois chez vous, vous serez livrée à vous-même, et votre bébé attend de vous que vous sachiez ce que vous faites. Bref, si vous vous précipitez, vous risquez de le regretter ensuite… Ne serait-ce que pour délayer l’inévitable catastrophe sur les sièges de la voiture, ça vaut le coup.

20. Enfin… Arrêtez de vous inquiéter et de stresser comme ça. Sérieusement. Il n’y a pas de « mère parfaite » ni de « mère normale ». Vous êtes la mère parfaite de votre bébé. Vous êtes sa mère normale. Lui, il ne vous juge pas : il compte sur vous, il a besoin de vous, et bon Dieu, c’est clair qu’être entièrement responsable de la vie d’un mini-être humain, c’est loin d’être de la tarte. Mais vous pouvez le faire. Vous allez réussir, et chaque jour, ce sera un petit peu plus facile. Soufflez, respirez.

Vous avez juste grandi et êtes parvenue à expulser un petit bébé tout fripé et froissé de vos entrailles.

Alors, pour vous, rien ne sera impossible.

Bon, sauf dormir.

Ça, par contre, vous allez devoir vous en passer… au moins pour un petit moment.

Derniers Articles