Une femme sexy... qui fait fuir les hommes

Cas coaching : la femme sexy qui fait fuir

 

Ne nous voilons pas la face, on a toutes besoin d'une relation amoureuse pour nous sentir pleinement épanouie dans notre vie de femme. Quoi de plus agréable et motivant qu'une idylle naissante ? Des papillons dans le ventre, l’attente d'un coup de fil, les pronostics entre copines…



Une rencontre avec un homme nous fait vibrer, c'est le meilleur moyen pour se sentir exister. Mais voilà, il n'est pas toujours évident de bien entamer une relation amoureuse. 



Prenons le cas de Magali, une femme sexy qui attire les hommes comme des aimants... Des hommes qui, au bout de quelque temps, prennent la poudre d'escampette ! Alors comment faire pour en garder un ? 

 

 

Magali, la candidate au coaching

 

 

Magali, une trentenaire pleine de vie, semble avoir tout compris de la féminité. 



Quand je la vois pour la 1re fois, je découvre une femme sexy, qui maîtrise les codes de la féminité : décolleté, robe cintrée qui souligne parfaitement sa ligne, maquillageimpec, jolies sandales à talons... Une femme qui est totalement décomplexée, à l’aise avec l’image qu’elle véhicule.



"Je n’ai aucune difficulté à attirer les hommes, ils viennent à moi facilement et je n’ai aucun mal à aller vers eux, c’est après que ça se corse, ils ne restent pas !"
"J’aime que les hommes me regardent, j’aime sentir que je leur plais, que je suis désirable.



Il se dégage de Magali un fort caractère. C’est une femme déterminée, qui sait précisément où elle va et avec qui elle veut "y aller". Libre et libérée, quand un homme lui plaît, rien ne l’arrête : "je fonce", me dit-elle. 



Plus tard dans la conversation, elle me confie que ses relations ne dépassent jamais le stade d’une aventure de quelques mois ! Elle ne comprend pas pourquoi. 



Je la sens un peu perdue, ce qui dénote avec l’impression de femme forte qu’elle dégage. Je sens qu’elle attend beaucoup de notre rencontre.

 

Des histoires qui démarrent fort et tournent court

 

 

 

Pour en savoir plus, je lui demande ce qui, selon elle, fait que ses relations tournent court. "Franchement je ne sais pas, je ne comprends pas. Au début tout se passe bien, ils sont prévenants, charmés, puis quand la relation commence à s’installer et devenir sérieuse, il n’y a plus personne !", me répond-elle.



Je la questionne ensuite sur ce qu’elle attend d’un homme, d’unerelation amoureuse, puis de moi. Cette jeune femme me fait part alors de son désir d’avoir "une vraie relation, de construire". 
"Quand je vois ces couples heureux et complices autour de moi, qui sont ensemble depuis des années, ça me donne envie ! Moi aussi je veux ça ! ",me dit-elle en riant.

 

Je la trouve touchante, je sens chez elle un grand besoin d’amour, de tendresse et d’attention. Je continue de la questionner afin d’en apprendre davantage sur la façon dont se déroulent ses relations, sa vision de l’amour et de la séduction



Elle me dit être assez directe quand elle séduit. "Quand un homme me plaît, il le sait assez rapidement, à quoi bon perdre du temps ? Je déteste la manipulation et les faux semblants.

 

Une séduction trop cash

 

 

 

En l’écoutant, je comprends que Magali aborde la séduction de manière un peu agressive, avec un comportement double lorsqu'elle est en situation de séduction ou engagée dans une relation. 

Les hommes sont déboussolés, car ils ne reconnaissent pas la femme qui les a attirés au départ. Elle les séduit de manière un peu brutale. Ils aiment cette facette de sa personnalité, mais la relation s'avère décevante puisqu'en donnant trop tout de suite, elle ne pourra que stagner et perdre en intensité.

 

A travers son discours, je réalise qu’après quelques semaines, tout se fissure dans sa personnalité. Magali a tant besoin d’affection, d’amour et de s'engager qu’elle ne se demande même pas si c’est la bonne personne. Elle va trop vite, exprime avec trop de force ses sentiments et ses attentes. Et ce n’est pas ce que les hommes attendaient d’elle. "Certains prennent peur", me confie-t-elle. 



En l'écoutant, je perçois 2 problèmes majeurs :
> Elle crispe son homme par des attentes trop fortes et trop vite exprimées au stade où en est leur relation.
> Elle ne lui montre pas que c’est sa personnalité qui lui plaît. Il perçoit que ce qu’elle veut avant tout c’est une histoire physique, du coup, il ne se sent pas aimé pour lui-même.

 

Des clés essentielles pour une relation durable

 

 

J’essaie alors de lui faire comprendre que l’amour a justement besoin de temps pour naître et grandir. Et que créer de l’intimité et de la complicité est indispensable pour tisser un véritable lien de qualité qui dure. 



Mais surtout je l’aide à réaliser qu’il y a un fort décalage entre l’image qu’elle renvoie à ses partenaires (l’image d'une femme féminine et sûre d’elle), et la réalité de son comportement quand la relation s’installe (une femme stressante, qui est toujours dans l’injonction et ladépendance affective).

 

Je l’incite à travailler sur deux points :


Créer l’intimité et la compliciténécessaires à la naissance et au développement du sentiment amoureux.

Qui sont vraiment les hommes faits pour elle, ceux susceptibles de la rendre heureuse sur la durée.

 

Poser les bases d'une histoire solide

 

 

 

Pour que Magali y parvienne, il faut qu'elle adopte une attitude plus douce, moins cash avec les hommes.



Créer de l'intimité et de la complicité


> Il n’est pas question ici de transformer Magali et qu’elle mette au placard sa féminité ou qu’elle voile son allure sexy. Il faut plutôt qu’elle réalise une chose : elle doit prendre son temps en séduction. Et il faut qu’elle creuse un peu plus lapersonnalité qu’elle a en face d’elle. 



> Pour qu’elle trouve un homme qui lui correspond vraiment, elle doit prendre son temps pour tisser d’abord des liens d’intimité et de complicité.
L’homme doit être autant attiré par sa personnalité et sa sensibilité que par son allure sexy. Il lui faut donc dévoiler d’autres facettes de sa personnalité, comme son humour, son esprit rêveur ou son côté romantique (que moi sa coach, j'ai eu le plaisir de découvrir) !



Elle est revenue me voir après avoir effectué les exercices* de que je lui avais donnés afin de faciliter l'introspection pour se découvrir soi-même. Ensemble, on a pu "extraire" ce qu'elle avait du mal à dévoiler : sa sensibilité. 
Cette expérience a agi comme un déclic, et Magali a découvert ce qui, en elle, pouvait plaire à un homme... sur la durée ! 

 

Choisir le bon !

 

 

 

Un relation solide ne peut s'établir que lorsqu'on a trouvé "le bon". Pour cela, Magali doit découvrir quelles sont ses envies et attentes profondes en matière d’hommes, d’amour et de relation. C'est essentiel pour enfin avancer et éviter les déceptions !



Celui qui nous correspond


En aiguisant son regard, Magali a compris qu’elle recherchait un homme à l’opposé de ceux qu'elle attirait d'habitude. 



J’ai suivi Magali pendant encore deux séances et j’ai pu constater qu’elle avait peu à peu modifié son approche de séduction. Elle séduisait désormais en prenant le temps de s'intéresser à son partenaire, sans plus chercher à concrétiser au plus vite ou chercher à construire à tout prix.



Elle s'est même donné la règle suivante : ne s’engager que lorsqu’elle serait sûre que cet homme en vaudrait la peine et laisserait entrevoir de bonnes dispositions à la rendre heureuse.

 

Magali m’a avoué avoir fait plusieursrencontres après notre coaching pendant lesquelles, plus à l'aise, elle se montrait moins pressante. Des nouvelles plus fraîches m'ont appris qu’elle était engagée depuis 6 mois dans une relation très épanouissante.

Derniers Articles