Une femme passionnée par les renards, accueille chez elle ceux qui sont abandonnés par leurs mères ! - Page 1/8

À la maison, certains ont des chiens, des chats, des poissons… quand d’autres ont des renards ! C’est le cas d’Alexandra Szigetvari, une jeune hongroise de 23 ans résidant à Eger, qui a recueilli chez elle deux renardeaux pour les élever. Mais domestiquer des animaux sauvages n’est pas de tout repos et requiert une patience à toute épreuve. 

@instagram.com/szaandyy


Tout commence en avril 2014, lors d’une balade en forêt avec son mari. La jolie blonde tombe nez à nez avec un bébé renard allongé dans les feuilles. Sachant qu’il est mauvais de toucher un jeune animal au risque de lui laisser une odeur qui repoussera sa mère à son retour, le premier réflexe d’Alexandra est de ne pas trop s’approcher de lui. Ainsi, le couple décide de rebrousser chemin en se disant que sa maman renard reviendrait chercher son petit. Seulement, sur le trajet du retour, les deux amoureux repassent par le lieu de la découverte et s’aperçoivent que le bébé n’a pas bougé de place. 

Convaincue que sa mère l’a abandonné, elle décide de prendre le renardeau pour le mettre au chaud, chez elle. Après avoir consulté un vétérinaire et fait des recherches sur Internet, Alexandra apprend qu’à cet âge, le renardeau, dorénavant nommé Roki, doit être nourri toutes trois heures. Une règle à laquelle elle se pliera. Mieux encore, face au comportement sauvage de l’animal, le couple prend la décision d’aménager la terrasse de la maison afin de recréer le milieu naturel du renard, notamment avec de la terre et de la végétation. Il peut aussi profiter du grand jardin. De plus, pour répondre à la réglementation imposée par le gouvernement hongrois en matière d’animaux sauvages, elle clôture son jardin. À partir de là, « ce fut le coup de foudre » raconte Alexandra. Mais six mois plus tard, Roki se sauve et retourne en forêt… 

Page 1 sur 8

Derniers Articles