Une femme a demandée à son mari d'emmener une autre femme qu'elle à dîner...ce fut la meilleure idée du monde ! - Page 1/2

 

Après 21 ans de mariage, ma femme m’a pris à part pour me dire quelque chose d’important. Elle voulait que j’amène une autre femme qu’elle au restaurant, puis au cinéma. Elle m’a dit, “Je t’aime, mais je sais que cette autre femme t’aime aussi, et je voudrais qu’elle passe un peu de temps avec toi.’

 

 

Cette autre femme, c’était ma mère. Elle vivait seule depuis 19 ans, depuis le décès de mon père, et à cause de mon travail et de mes trois enfants je ne pouvais lui rendre visite que très occasionnellement.

 

Alors, le soir même j’ai fait ce que ma femme m’avait demandé. J’ai invité ma mère au restaurant, puis au cinéma.

 

“Qu’est ce qui se passe?” m’a t-elle demandé. “Tu es sûr que tout va bien ?”

 

“J’ai pensé que ce serait une bonne idée de passer un peu de temps avec toi”, lui ai-je répondu. “Juste toi et moi.”

Ma mère a marqué une pause au téléphone, puis elle a déclaré enfin, “Cela me plairait vraiment beaucoup.”

 

Alors le vendredi suivant, après le travail, je suis passé la chercher chez elle. J’étais un peu nerveux, cela faisait si longtemps... Elle avait bouclé ses cheveux et portait la même robe que pour son dernier anniversaire de mariage. Son sourire, rayonnant de bonheur, la faisait ressembler un peu à un ange.

“J’ai dit à mes amies que je sortais avec mon fils ce soir, et elles ont toutes été très impressionnées,” m’a t-elle dit en entrant dans la voiture. “Elles ont hâte que je leur raconte notre soirée !”

 

Alors, nous sommes allés dans un restaurant, pas trop élégant, juste ce qu’il faut d’intime et de confortable. Ma mère m’a pris le bras comme si elle était la Première Dame. Nous nous sommes assis, et j’ai du lui lire le menu, puisque ses yeux ne savaient plus lire que les gros caractères. Alors que j’avais tout juste fini de lire les entrées, j’ai tourné les yeux et j’ai vu qu’elle me regardait intensément avec un sourire empreint de nostalgie. “Quand tu étais tout petit, c’était moi qui devait te lire le menu,” m’a t-elle simplement dit. “Alors, il est temps que tu te repose un peu et que tu me laisse te rendre la pareille,” ai-je répondu.

 

Page 1 sur 2

Derniers Articles