Une excellente nouvelle : le broyage des poussins vivants va être stoppé aux Etats-Unis !

La pratique d’élevage animal qui consiste à broyer les poussins mâles vivants va prendre fin aux Etats-Unis. Les producteurs vont devoir utiliser une nouvelle technique dans la production de poules pondeuses. Cependant, il faudra tout de même attendre 2020 pour que cette pratique controversée disparaisse complètement de la chaîne de production américaine.

 

@francetvinfo

 

United Egg Producers est la plus importante coopérative agricole du pays, elle détient 95 % de la production d’œufs du marché. Dans un communiqué rapporté pas Vox, le jeudi 9 juin 2016, l’entreprise a fait savoir qu’elle comptait changer ces méthodes très critiquées pour une approche moins cruelle sur les poussins, d’ici 2020.
 

Pour les associations qui militent pour la disparition de cette pratique abjecte comme la Humane League,c’est une merveilleuse victoire. « Avec cet engagement, il devient évident que la suppression des poussins ne sera bientôt qu’un lointain souvenir sur le sol américain ». Cette association à but non-lucratif travaille pour la protection des animaux d’élevage aux Etats-Unis, et ailleurs.


@lapresse.ca

 

Actuellement, l’élevage des poules pondeuses consiste à trier les poussins afin de ne garder que les femelles. Les mâles sont tués dans des broyeuses électriques après leur naissance, une fois le sexe déterminé. Légal dans de nombreux pays, y compris la France, ce procédé n’en reste pas moins d’une cruauté abominable. En 2014, une étude créée par l’association L214 dénombre 50 millions de poussins tués tous les ans.
 

En prenant exemple sur les recherches réalisées en Allemagne, les Etats-Unis vont trier les œufs avant l’éclosion. En analysant le spectre lumineux, la spectroscopie permet de déceler le sexe de l’animal à l’état embryonnaire grâce aux vaisseaux sanguins. Avant le développement des cellules nerveuses, productrices de douleur, la technique consiste à percer un trou sur le dessus de la coquille au laser, puis d’analyser grâce un spectromètre les caractéristiques de l’embryon. D’après le spectre, il est possible de déterminer à 95 % le sexe. En fonction du résultat, l’œuf est jeté pour les mâles ou comblé pour les femelles.


@AFP

 

Cette technique permet d’éviter le massacre de millions de poussins, de plus, elle est sans douleur. D’après le Huffington Post, « le professeur Gerald Steiner qui travaille depuis quatre ans sur le sujet, des utilisations pour les embryons mâles seront sans doute trouvées, dans la nourriture pour poissons ou dans des shampoings au jaune d’œuf. »


@AFP

Derniers Articles