Un sommeil de 6 heures équivaut à... ne pas dormir du tout... - Page 1/2

Selon une étude publiée dans le bien nommé journal « Sleep », un sommeil de 6 heures serait tout aussi inefficace que le manque total de sommeil, que ce soit pour votre corps mais aussi votre cerveau.


C’est bientôt le week-end et comme chaque vendredi, vous pensez à profiter un maximum de votre temps libre. Alors que le lundi matin, la seule chose que vous souhaitez est de rester dans votre lit. À croire que l’on ne dort jamais assez…


Mais alors, quel est le temps idéal de sommeil lorsque chaque matin, au réveil, nous avons ce sentiment que nous devrions rester sous la couette ? Bon, cela dépend surtout de l’heure à laquelle vous vous êtes couché… Une étude publiée dans le journal « Sleep » a livré quelques éléments qui pourraient bien changer votre rythme de vie.

Elitedaily


En effet, l’étude s’est surtout penchée sur l’impact de votre sommeil sur vos performances cognitives. Pour cela, les scientifiques ont pu réaliser des tests auprès de 48 personnes volontaires. Et le résultat est plutôt étonnant !


Six heures de sommeil par nuit : un rythme insuffisant


Sur ces 48 personnes, certaines ont dû se résoudre à dormir 4 heures par nuit, d’autres six, et encore d’autres ont eu le droit à huit heures, et ce pendant deux semaines. Un malchanceux a dû se priver de sommeil durant trois jours consécutifs (soit deux nuits blanches).


Durant cette période, chaque personne a été testée toutes les deux heures (sauf quand elles dormaient évidemment) sur ses performances cognitives et ses temps de réaction. Elles ont également dû répondre à quelques questions sur leur humeur et des symptômes qu’elles ressentaient.


Comme vous pouvez l’imaginer, les personnes qui ont pu dormir 8 heures par nuit enregistraient les meilleurs résultats. Ceux qui dormaient seulement 4 heures par nuit se sentaient de pire en pire chaque jour. À tel point qu’ils ne sont même pas allés au bout des deux semaines…

Page 1 sur 2

Derniers Articles