Tous les Finlandais vont bientôt toucher 800€/mois…sans rien faire !

C'est décidé ! Le "revenu universel" arrive en Finlande et va être testé sur une partie de la population. Mais qu'est-ce donc et pourquoi faire cela ? Ça parait un peu dingue comme décision d'accorder 800€/ mois comme ça à tous les Finlandais non ? En fait, c'est réfléchi comme décision...vous pensez bien !

Pour qui ?

Ce revenu universel s'il est instauré de façon définitive en Novembre 2016 après sa phase de test sur une partie de population avec un versement de 550€ concernera absolument tous les citoyens Finlandais peu importe leur âge et leurs revenus.

Pourquoi ?

-lutter contre la pauvreté en permettant à tous les citoyens d'avoir de quoi subvenir à leurs besoins : se loger, se nourrir

-inciter les chômeurs (10% de la population active en Finlande) à retrouver un emploisans les contraindre à renoncer à leurs prestations chômage : parfois, il s'avère plus "avantageux" pour un chômeur de rester au chômage que de renoncer à ses prestations et d'accepter un job peu payé, surtout si pour celui-ci, il doit engager des frais : transports, garde des enfants etc...
-simplifier le système des prestations sociales : plus de barèmes, de taux et de conditions d'âge de cumul de... le système serait ultra simplifié : tout le monde touche la même chose. POINT.

Est-ce vraiment possible et est-ce vraiment une bonne idée ?

Techniquement oui, c'est possible et d'ailleurs, selon un sondage de la sécurité sociale, 69% des Finlandais y seraient favorables. Le système du revenu universel a déjà été instauré à Dauphin au Canada dans les années 1970 mais a été arrêté suite à un changement de gouvernement. L'activité du pays n'en aurait d'ailleurs pas souffert et Dauphin était surnommée "la ville sans pauvreté".

L'économiste Milton Friedman défendait d'ailleurs ce système dans les années 1960 en expliquant que le système des prestations sociales pouvaient dans certains cas encourager à l'oisiveté et qu'un revenu universel serait la solution...

Seul petit hic : le coût de cette mesure qui avoisinerait les 52 milliards d'euros par an alors que les recettes attendues en 2016 sont de l'ordre de 49 milliards...

Si le test s'avère concluant, d'autres pays comme la Suisse ou les Pays-Bas pourraient d'ailleurs emboiter le pas à la Finlande...

arge

Derniers Articles