Stop aux idées reçues sur la pilule... - Page 1/3

Pilule : halte aux idées reçues

Elle accompagne bon nombre d’entre nous, mais savons-nous vraiment tout sur la pilule contraceptive ? Faisons le point sur nos idées fausses !

La pilule oestroprogestative est encore le mode de contraception majeure des femmes en France (ce n’est pas le cas partout). Avec les auteurs de Mon guide gynéco* (Agnès Ledig, sage-femme et le Dr Teddy Linet, gynécologue obstétricien), nous avons fait le point sur quelques idées reçues, et autres erreurs au sujet de ce comprimé que l’on prend parfois pendant des années de notre vie de femme adulte.

« Quand on débute la pilule, il faut la prendre le premier jour des règles. »

« On sait depuis 2002 qu’on peut la prendre à n’importe quel moment du cycle, et qu’au bout de 7 jours de prise, on est protégée contre une éventuelle grossesse » indique le Dr Linet. Inutile donc d’attendre, parfois deux ou trois semaines, temps pendant lequel on n’est pas protégée.

« On continue à avoir ses règles sous pilule »

Même si pour nous c’est en gros la même chose, les professionnels de santé appellent les saignements sous pilule des ‘hémorragies de privation’. L’endomètre (cette muqueuse qui tapisse la cavité utérine et qui part au moment des règles) n’est pas le même que dans un cycle naturel, car les hormones qui le font ‘pousser’ viennent de la pilule et non des ovaires.

Page 1 sur 3

Derniers Articles