Six femmes scientifiques privées de Nobel en raison de leur sexe ! - Page 1/3

 

Pour nous convaincre que la science est histoire d’hommes, les machos de mauvaise foi (et c’est un pléonasme) se plaisent à nous rappeler que les prix nobels féminins ne courent pas les rues. Ils ont raison… mais on ne peut pas les laisser dire ! Car si les femmes nobélisées sont si rares c’est surtout parce que les hommes ont pris la très mauvaise habitude de s’approprier injustement leurs découvertes ! La preuve.

 

Il y a trois ans, le National Geographic a recensé six exemples historiques et frappants de femmes scientifiques qui se sont fait voler le fruit de leurs recherches par leurs collègues masculins.

Elles auraient dû avoir le prix Nobel mais, au final, on ne se rappelle même plus de leur nom ! Il est temps de rendre à César ce qui appartient à César et de réhabiliter ces femmes qui ont contribué aux progrès de notre monde.

 

6 Jocelyn Bell Burnell (1943-…)

Crédit photo : Wikipedia

 

En 1967, Jocelyn Bell Burnell est étudiante à l’université de Cambridge quand elle découvre le premier pulsar (un objet astronomique émettant un fort rayonnement électromagnétique). Seulement voilà, en 1974, prétextant le fait que Jocelyn Bell Burnell n’était alors qu’une élève de l’école, le comité Nobel a préféré décerner le prix… à son directeur de thèse ! Déjà, à l’époque, personne n’était dupe des véritables raisons de ce choix scandaleux !

 

Page 1 sur 3

Derniers Articles