Selon une étude, les mangeurs de pâtes sont plus minces : on vous explique tout !

« Tout ce que vous voyez, je le dois aux spaghettis » a un jour déclaré la sublime actrice italienne Sophia Loren. Et si les pâtes étaient bonnes pour votre santé ? Deux études très sérieuses ont démontré qu’inclure des pâtes dans un régime alimentaire ne constituait pas de risque dans la prise de poids. Vous pouvez donc dormir tranquille… et terminer votre assiette de spaghettis !


@keystone

 

Enfants d’Italie ou d’ailleurs, amateurs de spaghettis à la bolognaise et de penne aux champignons préparés avec amour, cet article est pour vous, rien que pour vous, et va vous donner le sourire. Des scientifiques italiens ont conclu avec certitude que les pâtes ne faisaient pas grossir, bien au contraire ! 

En effet, selon plusieurs études très sérieuses réalisées par deux chercheurs italiens, publiées dans la célèbre revue britannique Nutrition and Diabetes ce lundi, il n’existe pas de corrélation entre une consommation quotidienne de pâtes et un indice de masse corporelle (IMC) élevé. Le problème ne viendrait donc pas du plat de pâtes que vous venez de manger ce midi, non.

L’étude en question s’est focalisée sur l’alimentation quotidienne de 23 000 participants, qui devaient noter scrupuleusement le contenu de leurs plats quotidiens. Deux faits intéressants ressortent de cette étude. Premièrement, la consommation quotidienne de pâtes ne fait pas grossir, bien au contraire : plus les participants mangent de pâtes, plus l’IMC est bas. Consommer des pâtes réduirait donc le risque de surpoids et d’obésité. 


@giphy

 

« Nous avons constaté que la consommation de pâtes, contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, n’est pas associée à une prise de poids » […] (elles) « permettent au contraire d’avoir un IMC normal, une taille plus fine et un meilleur ratio taille-hanches », déclare George Pounis, chercheur à Neuromed, l’Institut Neurologique Méditerranéen et auteur de la fameuse étude.

Autre fait important à noter : les personnes qui consomment le plus des pâtes sont davantage susceptibles de suivre un régime méditerranéen. Ce régime, suivi dans plusieurs pays autour de la mer Méditerranée, se caractérise par la consommation quotidienne de fruits, de légumes grillés, de céréales, d’herbes aromatiques et d’huile d’olive, contrairement à une consommation plus limitée de produits laitiers et de viande, par exemple. Ce régime réduit entre autres les risques de maladies cardio-vasculaires, d’Alzheimer, de Parkinson… et l’obésité. 


@Disney/La Belle et le Clochard 

 

Bon, ne vous emballez pas, hein. Bannir totalement les pâtes de son alimentation n’est certes pas une sage décision, mais gardez à l’esprit que vous goinfrer de pâtes au beurre et au parmesan H24 ne vous aidera pas à garder la ligne pour autant.

Une trop grande consommation de pâtes peut au contraire créer l’effet inverse, surtout si vous souffrez de diabète : il est dans ce cas conseillé d’éviter de manger des aliments trop riches en glucides. 

Dans le cas où vous consommez des pâtes en quantité raisonnable et que vous pratiquez une activité physique régulière, vous n’avez absolument pas à vous en faire. Et une salade de pâtes aux légumes recouverte d’huile d’olive, c’est tellement bon, en plus !
 

Mangeons des spaghettis, alors !

Derniers Articles