Sage-femme à Auschwitz, elle a fait accoucher près de 3000 bébés et a tenté de les sauver des horreurs du camp d'extermination. Incroyable ! - Page 1/2

Dans l’antre horrifique du camp d’Auschwitz, Stanislawa Leszczynska était sage-femme. Résistante de l’intérieur face à la barbarie nazie, elle a pu faire accoucher près de 3000 bébés. Son histoire va vous bouleverser.


Septembre 1939, l’Allemagne nazie donne le coup d’envoi de la Seconde Guerre Mondiale en envahissant la Pologne. Des millions d’habitants voient leurs quartiers détruits, certains transformés en ghettos pour les Juifs, à l’image de Varsovie.


À Varsovie justement, la famille Leszczynski, d’obédience catholique, n’est pas épargnée. Elle est composée du père Bronislaw, de la mère Stanislawa et de leurs quatre enfants. Ils n’avaient aucun grief contre la communauté juive et ont aidé certains d’entre eux à échapper à la Gestapo, en leur fournissant notamment des faux papiers, de la nourriture et autres biens nécessaires à la survie.

 

All That Is Interesting


Prise en flagrant délit de « collaboration », la famille Leszczynski est dans le viseur. Stanislawa est arrêtée avec sa fille aînée de 24 ans tandis que Bronislaw et leur fils aîné échappent à la capture. Cependant, Bronislaw ne survivra pas au soulèvement du ghetto de Varsovie durant le printemps 1943. Stanislawa ne le reverra plus jamais.

 

Sage-femme dans l’enfer d’Auschwitz


Après avoir été interrogée par la Gestapo, Stanislawa est envoyée avec sa fille à Auschwitz, toutes les deux tatouées des numéros 41335 et 41336. Sage-femme de métier, elle réussit à intégrer sa fille, étudiante en médecine, en tant qu’infirmière dans la maternité du camp d’extermination. Elle rencontra alors le docteur Josef Mengele, surnommé plus tard « l’Ange de la Mort », qui était chargé de sélectionner les prisonniers destinés à la chambre à gaz. Il menait également de nombreuses expériences sur eux, sans beaucoup d’égard pour leur santé.

 

Wikimedia Commons


Grâce à ses compétences exceptionnelles de sage-femme, Stanislawa se rend rapidement indispensable à Auschwitz, lui permettant de garder la vie sauve, ainsi que celle de sa fille. Elle acquiert un statut d’intouchable et se permet alors de contourner les consignes de Josef Mengele concernant les bébés nés dans le camp.

 

Polish News

Page 1 sur 2

Derniers Articles