Regarder des larmes au microscope révèle un fait choquant... - Page 1/2

Un jour Rose-Lynn Fisher se demandait si ses larmes de peine seraient d'aspect différent à ses larmes de joie, elle a commencé à les observer de près sous un microscope.

 

Elle a étudié 100 larmes différentes et a constaté que les larmes de base (ceux que notre corps produit pour lubrifier nos yeux) sont radicalement différentes des larmes qui se produisent quand nous coupons des oignons. Les larmes qui viennent à cause du rire sont complètement différentes des larmes de tristesse. Son projet est appelé La Topographie des larmes.

 

Larmes causées par le rire

 

Tears from laughing until crying

Rose-Lynn Fisher

 

Les larmes du changement

 

Tears of change

Rose-Lynn Fisher

 

Larmes de douleur

 

Tears of grief

Rose-Lynn Fisher

 

Larmes en coupant des oignons

 

Tears from onions

Rose-Lynn Fisher

 

Joseph Stromberg du Collège des Arts et des Sciences de Smithsonian a expliqué qu'il existe trois grands types de larmes: basales, réflexes et psychiques (déclenchées par des émotions). Toutes les larmes contiennent des substances organiques, y compris des huiles, des anticorps et des enzymes et sont mises en suspension dans de l'eau salée. Différents types de larmes ont des molécules distinctes. Les larmes émotionnelles ont des hormones à base de protéines, y compris le enképhaline neurotransmetteur leucine, qui est un analgésique naturel qui est libéré lorsque nous sommes stressés. De plus, les larmes vues sous le microscope ont du sel cristallisé et peut conduire à des formes différentes. Ainsi, même les larmes psychiques avec la même composition chimique peuvent être très différentes.

 

Larmes basales

 

Basal tears

Rose-Lynn Fisher

 

Larmes de retrouvailles

 

Tears of timeless reunion

Rose-Lynn Fisher

 

Page 1 sur 2

Derniers Articles