Pourquoi les femmes raffolent du Dadbod, la nouvelle tendance "ventre à bière" qui fait fureur aux États-Unis

Depuis quelques temps, une nouvelle tendance est en train d’exploser aux États-Unis. Tout le monde ne parle que de ça : Le Dadbod — autrement dit, en bon français : le ventre à bière. 
Contraction de « dad » (papa) et de « body » (corps), le dadbod est un équilibre entre la petite brioche molletonnée avec quand même un petit peu de muscle en dessous. 
Adopter le dadbod, c’est proclamer à la face du monde : « Je fais du sport, des fois, mais j’aime aussi picoler les weekends et manger des pizzas. » Bref, ils ne sont pas obèses, mais ils ne cherchent pas non plus à se sculpter un corps de dieu grec en allant à la salle de sport tous les jours : ils préfèrent l’apéro entre potes que de faire des pompes, voilà tout. 

Mais pourquoi adopter le dadbod cet été, au lieu d'essayer de perdre les kilos pris au cours de l'hiver ? Parce que les femmes adorent ça, et voici pourquoi !

 

1. Elles ne sont pas intimidées.


   De nombreuses femmes ont du mal à accepter leurs corps, même lorsqu’elles ne devraient rien avoir à se reprocher à ce niveau-là : logique, quand on voit la pression dingue qu’on leur met pour atteindre l’idéal de beauté des magazines de mode, dont les mannequins sont pourtant photoshopées au demeurant. 
Rien de pire, dans ces conditions, que de prendre une photo sur la plage en maillot aux côtés d’un mec aux muscles saillants et luisants qui vous fait vous sentir coupable à cause du dernier cookie que vous avez mangé. 
Être aux côtés d’un homme qui n’est manifestement pas complètement centré sur les apparences, c’est une véritable bouffée d’air pur car vous savez qu’il ne vous jugera pas !

 

2. Elles se sentent plus fines, du coup.


Plus un homme a une masse imposante, plus il vous fait vous sentir petite et fine en comparaison. Du coup, il ne vous fait pas de concurrence à ce niveau-là, et c’est tant mieux !

 

3. Pour les câlins, c’est quand-même autre chose.


Qui a envie de faire un câlin a une brique ? Personne. Par contre, un petit bide d’ours un peu velu, c’est le paradis sur terre !

 

4. Ce sont des épicuriens.


Ce petit ventre est avant tout la traduction d’un mode de pensée et d’un rapport à la vie tourné vers les petits plaisirs du quotidien. En d’autres termes, quand on croque la vie à pleines dents, il faut bien stocker toute cette joie de vivre quelque part ! Le dadbod, c’est arrêter de s’angoisser sur ses apparences, s’accepter tel qu’on est, et vivre dans l’instant présent.

 

5. Vous allez bien manger en sa compagnie.


Ce n’est pas le genre à manger de la salade, non ! Une bonne entrecôte-frites accompagnée d’une pinte, un gratin dauphinois ou une belle assiette de lasagnes, voilà ce qu’il aime. Et au fond, c’est ce que vous aimez aussi, alors il n’y a plus de honte à avoir ! Il est probablement un excellent cuisinier. Et s’il ne l’est pas, tant pis, vous irez au restaurant !

 

6. Vous savez à quoi vous attendre plus tard.


Si ça s’appelle le « ventre à papa », c’est bien pour une bonne raison : c’est le type de bedaine qui vient lorsqu’un homme prend un peu de bouteille, qu’il a fini par s'installer avec des gosses et qu'il prend un petit embonpoint en conséquence. Si à 22 ans il a déjà plus ou moins le corps qu’il aura à 45 ans, vous n’aurez pas de mauvaises surprises !

 

7. Vous n’êtes pas superficiels, ni l’un ni l’autre.


Si vous l’avez choisi, ce n’est pas pour ses abdos (il en a peut-être, mais on ne les voit pas). Lui, il n’est pas obsédé par sa propre apparence, il y a donc fort à parier qu’il ne juge pas les autres non plus sur leur anatomie ! Vous vous concentrez sur les choses qui importent vraiment : on peut éventuellement changer son corps, on ne peut pas changer de personnalité par contre.

Bon, et dans l'histoire... Le MomBod, c'est pour quand ? 

Derniers Articles