Cet homme a une maladie terrible et va être engagé au Cirque des horreurs

Jesus Aceves, 41 ans, a le visage recouvert de poils. Surnommé Chuy, il souffre d’une maladie très rare, l’hypertrochose ou « syndrome du loup-garou », une mutation génétique. «  Pourquoi Dieu m’a fait ainsi ? Pourquoi je ne suis pas comme les autres ?  », se demande depuis l’enfance ce Mexicain.

Seulement une cinquantaine de cas d’hypertrichose auraient été répertoriés dans le monde au cours de l’histoire. Treize de ces cas – sept hommes et six femmes – appartiennent à une même famille, originaire de Loreto, dans l’État de Zacatecas (centre du Mexique).

Ils ne souffrent d’aucun autre symptôme que cette pilosité qui recouvre leur visage, mais pour eux, faire les courses, aller au travail, se faire des amis ou trouver l’amour s’avère très difficile.

À l’école, il a enduré les moqueries, les coups, certains lui tiraient les poils du visage pour s’amuser. À l’âge de 13 ans, il s’est réfugié dans l’alcool et a commencé à travailler dans un cirque avec deux de ses cousins qui souffrent de cette même mutation génétique.

Seulement une cinquantaine de cas d’hypertrichose auraient été répertoriés dans le monde au cours de l’histoire. Treize de ces cas – sept hommes et six femmes – appartiennent à une même famille, originaire de Loreto, dans l’État de Zacatecas (centre du Mexique).

Engagé au Cirque des horreurs de Londres

«  Cela ne devrait pas être comme ça, mais hélas, c’est la réalité. On ne te donne pas d’opportunités, simplement parce que tu es différent  », explique à l’AFP cet homme à la voix chaude.

Sans diplôme et avec un visage qui lui fermait les portes, Chuy n’a trouvé d’autre issue que de s’employer dans des cirques, payé à peine 8 dollars par jour. Il a ainsi notamment travaillé au «  Cirque des horreurs  » à Londres.

 

Derniers Articles